Les métamorphoses 1858 tome 1 - Tyria Jacobaeae

4,5
11
11 avis
Auteurs : 

Alexie Durand (Scénario) / 

Sylvain Ferret (Dessin)

Date de parution : 09 Janvier 2019

Genre : BD Fantastique
Voir plus
Ajouter à mes envies

BDfugue

Marketplace

Retrait en librairie

Vendez le votre

11 avis

4,5

4,5
4,5
basé sur 11 notes
  • avatar

  • D. Roy de BDGest

    Scénario incisif, dessin envoutant, tout est réuni pour tenter de percer les nombreux mystères laissés en chemin et qu'il plaira d'élucider en lisant la suite.

    Lire plus
  • avatar

  • Patrick de BDfugue Besançon

    Voici un album troublant, du fait de son trait, de son découpage et de ses cadrages. Une diversion de Jack l'éventreur, du docteur Frankenstein, voire même de Holmes et Watson, à la différence que l'action se passe dans le Paris de 1858. Une BD pour laquelle il m'est difficile de me prononcer tellement elle est intrigante et dérangeante. Une seule chose à faire : la découvrir et rendez-vous au tome 2.

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Laure de BDfugue Grenoble

    Une première BD ambitieuse et réussie pour ces deux auteurs qui nous entraînent dans un polar steampunk noir et fantastique. Une ambiance et un scénario qui rappellent les meurtres de Jack l'éventreur et les aventures de Jules Verne !

    Lire plus
  • avatar

  • Dominique de BDfugue Grenoble

    La couverture magnifique vous pousse à prendre l'album en main et sa lecture ne vous décevra pas. L'enquête menée par ce détective et son ami sur la disparition d'une jeune femme va vite prendre une tournure macabre. Le récit est très ouvert, avec un accent steampunk prononcé et le dessin est à la hauteur.
    Très bon 1er album pour ce tandem de jeunes auteurs.

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Julie de BDfugue Toulouse

    Une magnifique découverte de début d'année pour ce thriller terrifiant au cœur de la capitale en pleine modernisation. Scénario incisif, dessin envoûtant une réussite indéniable pour cette première BD qui a déjà tout d'une grande.
    Attention, talents !

    Lire plus
  • avatar

  • Eric de LA BANDE DU 9

    Paris 1858, l’enquête de Stanislas pourrait déboucher sur une affaire beaucoup plus surprenante qu’une simple disparition de jeune fille. Un premier album pour ses auteurs qui est largement à niveau de ce que le lecteur attend d’un album fantastique.

    Lire plus
  • avatar

  • Baptiste Lépine de Avoir-Alire

    Enquête entre fantastique, mystique et poétique dans un Paris uchronique

    Lire plus
  • avatar

  • vedge de Sanctuary

    Fantastique BD tant au scénario qu'au dessin, époustouflant de précision et de liberté. Il faut avoir cette BD dans sa BDthèque.

    Lire plus
  • avatar

  • damss de Sanctuary

    Comment vous décrire simplement cet excellent premier tome ?La couverture est très particulière et je trouve qu'elle ne met pas du tout en valeur la série et fausse un peu les attentes du lecteur… Elle est réussie mais pas vraiment fidèle à ce qu'on va trouver à l'intérieur de l'album. C'est peut-être le seul bémol à mon avis.Si on continue dans le dessin, je dirai simplement que c'est en tout point réussi. Le dessin des décors est superbe et celui des personnages plutôt réussi. Le visage est certes un peu lisse mais rend tout de même les expressions lisibles et les scènes d'action, par le découpage et le choix du point de vue apporte une bonne dynamique. La couleur qui apporte une vraie valeur ajoutée et permet de donner certains effets appréciables, . Je pense au soleil couchant lors de l'arrivée du dirigeable en double page ou encore le jeu des points de vue sur les deux premières planches. Je crois d'ailleurs que ce double point de vue parfaitement marqué par le dessinateur m'a agréablement surpris, le rendu est vraiment excellent.Côté scénario, on part sur une enquête policière menée par un duo assez original. Le clin d'oeil aux locataires du 221B Baker Street est évident, par leur relation, leur métier ou encore l'utilisation des enfants des rues mais heureusement les auteurs ne sombrent pas dans la copie facile pour offrir une histoire originale avec une touche fantastique intrigante mais accrocheuse. Le duo des deux héros fonctionne très bien, leur relation est houleuse mais dans un profond respect de chacun. Les piques fusent et les réflexions acides font sourire. Chacun a son histoire qu'on commence simplement à apercevoir et cela leur donne un charisme et du relief, ce qui est plutôt rare dans un premier tome. Cette enquête commence sur les chapeaux de roues, de scènes d'action en indices, de découvertes en révélations, les auteurs nous tiennent en haleine et nous entrainent dans leur captivante histoire dans un Paris du XIXème plutôt bien retranscris.Un excellent moment que je ne peux que conseiller, les fans de Sherlock peuvent l'acheter les yeux fermés.

    Lire plus
  • avatar

  • JULIEN

    Le scénario est original, complexe et recherché. Les dessins sont très beaux et collent parfaitement avec l'écriture. Le storyboard est aussi très bien exécuté. Ce premier tome de cette trilogie est une réussite.

    Lire plus
  • avatar

  • arnodelero

    Un des très beaux titres de ce début d’année. Le dessin est admirablement maîtrisé, et la mise en scène dynamique et originale, très cinématographique. L’intrigue m’a plu : une enquête à la Sherlock Holmes dans une ambiance un peu steampunk, sur fond de meurtres et de manipulations de cadavres et d’organes... Un premier tome très très prometteur... Oh ! Vivement la suite.

    Lire plus

Détail

  • Série : LES MÉTAMORPHOSES 1858
  • Tome N° 1
  • Album : TYRIA JACOBAEAE
  • Date de parution : 09 Janvier 2019
  • Référence : 9782756099163
  • Reliure : Couverture rigide
  • Nombre de pages : 64
  • Poids : 644 g.
  • Dimensions : 32,0 x 23,0 cm
  • Langue : Français
  • Editeur : Delcourt
  • Collection : Conquistador
  • Auteurs : 

    Alexie Durand (Scénario) / 

    Sylvain Ferret (Dessin)

  • Les métamorphoses 1858 tome 2Dinocampus coccinellae

    Alexie Durand / 

    Sylvain Ferret

  • Les métamorphoses 1858 tome 3Cochliomyia hominivorax

    Alexie Durand / 

    Sylvain Ferret