Mattéo tome 6 - Février 1939 - Juin 1940

4.6
18
15 avis
Auteurs : 

Jean-Pierre Gibrat (Scénario, Dessin, Couleurs)

Date de parution : 02 Novembre 2022

Genre : BD Historique
Voir plus
Ajouter à mes envies

BDfugue

Marketplace

Retrait en librairie

Vendez le votre

Liens associés

Tintinnabuler* - La gazette gratuite de BD fugue offerte gratuitement dans toutes les commandes !
Tous les vendredi, recevez la lettre heBDo : les dernières infos du 9ème art, les parutions qu'il ne fallait pas rater et celles qu'il ne faudra pas manquer !

15 avis

4.6

4.6
4.6
basé sur 18 notes
coup de coeur
  • avatar

  • Dominique de BDfugue Grenoble

    Sur fond de grande débacle, un père retrouve son fils. Touchant, beau et une écriture toujours aussi incisive. Clap de fin pour une série en tout point remarquable.

    Lire plus
  • avatar

  • Vincent de BDfugue Annecy

    Il est difficile de dire un dernier au revoir à Mattéo, héros de la saga historique de la première moitié du XXe siècle... Mais le repos du guerrier est mérité ! Rencontré à l'aube de la première guerre mondiale, nous le quittons dans cet ultime épisode au cœur de la seconde, en étant passé entre-temps par la révolution Russe et la guerre d'Espagne.
    Une fois encore, le dessin de jean-Pierre Gibrat est impressionnant et certaines cases sont réellement magnifiques, mais c'est plus encore l'écriture magistrale qui s'est complétement libérée dans cette série déjà culte. Un très grand auteur au service d'une grande ouvre !

    Lire plus
  • avatar

  • S. Salin de BDGest

    Sixième époque enterre les espoirs d’une Europe qui, sortie de l’Enfer, n’imaginait pas pouvoir connaître pire !

    Lire plus
  • avatar

  • Benoît Cassel de planetebd.com

    Epilogue des aventures de Mattéo au travers d’une France en pleine débâcle de la seconde guerre mondiale. Un dernier tome pour sa saga historique de Jean-Pierre Gibrat, façonnée en beauté.

    Lire plus
  • avatar

  • La Rédaction de BD CAF'MAG

    La république française n’avait pas cru bon d’attendre la fin de la guerre pour reconnaître l’Espagne de Franco. Après plusieurs mois de « drôle de guerre », l’armée allemande envahit la France à partir du 10 mai 1940. C’est la débâcle. Mattéo, libéré par une bonne âme de la citadelle de Collioure, se rend discrètement chez son vieil ami Paulin, qui l’héberge en toute clandestinité. Pour Mattéo, ce retour dans son village est l’occasion de revoir une dernière fois sa mère, mais aussi Juliette, la mère de son fils Louis. Ces retrouvailles n’en seront finalement pas, Juliette l’exclut toujours discrètement de sa paternité, elle ne parle que de « son fils » à elle. Pour autant, elle viendra chercher de l’aide auprès de Mattéo car Louis est prisonnier au monastère de Sedan. Mattéo voit là une occasion de faire connaissance avec son fils. Il parvient à le libérer. Au milieu de la confusion générale du pays, le père et le fils vont se découvrir le temps d’un voyage, initiatique pour les deux. Finalement c’est sur la mer que Mattéo devient père… Ce dernier opus de la saga est magistral, comme à chaque fois. Jean-Pierre Gibrat n’a pas son pareil pour dessiner des portraits d’hommes et de femmes qui nous touchent au plus profond de notre être. Ses dessins sont magnifiques et les dialogues ciselés, fins, drôles et toujours au plus de l’humain. Mattéo va nous manquer.

    Lire plus
  • avatar

  • Léo

    Gibrat a annoncé que ce 6éme époque serait le dernier de cette série magnifique, mêlant fresque historique et romanesque.
    Mais voilà il y a une fin aux bonne chose et j'en suis fort marri.
    À nous désormais d'imaginer le suite de cette grande aventure humaine, si humaine. À nous lecteurs, de garder dans nos cœurs Juliette, Louis, Paulin, Amelie (l'alter ego feminin de Matteo), et notre héros anarchiste, athée qui aura traversé et survécu à toute les guerres du début du XXème siècle malgré un pacifisme chevillé au corps, un guerrier malgré lui, un soldat de la liberté.

    Merci Jean-Pierre. Pour ton talent narratif, tes dessins magnifiques et tes couleurs splendides qui marque à jamais les lecteurs, qui sentent la vie si fort que l'on entend chaque case, merci pour tes femmes au yeux si bleu qu'il est impossible de ne pas en pincer pour elles. J'ai lu quelque part que tu envisageais de relier Matteo à Jeanne et Cécile. Je ne sais si c'est vrai, peu importe en sommes, j'attendrai ton nouveau chef d'œuvre, forcément chef d'œuvre, comme un enfant attend Noël, comme le prisonnier attend sa libération, comme le guépard attend sa proie pour se nourrir. Car le talent de J.P Gibrat donne faim, très faim.

    Lire plus
  • avatar

  • jp

    Toujours une ambiance sublime et des propos pertinents. Les dessins magnifiques et la poésie des écrits font de ce dernier tome une BD incontournable.
    Un bémol sur la chute un peu convenue et une question : Gibrat ne voit-il pas les femmes vieillir ?

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus
  • avatar

  • Amra

    Très bon album. Du Gibrat quoi

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus
  • avatar

  • HERDÉ24

    On n'est jamais déçu avec Mattéo. Malheureusement la série se termine. Plutôt bien d'ailleurs puisque Mattéo noue des liens avec son fils. Le champ des possibles est ouvert aussi avec Amélie la courageuse infirmière qui croise la route du héros depuis le premier tome. Donc une série de BD à lire et relire du 1 au 6.

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus
  • avatar

  • tinatou

    Fin de la saga somptueuse de Jean Pierre Gibrat qui évoque un pacifisme militant avec un dessin d'une grande virtuosité, et qui, malgré le sujet, celui de la guerre et de ses atrocités révèle un charme que l'on retrouve chez ses héroïnes.

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus
  • avatar

  • The_PB

    Dernières pages pour suivre les pas de Mattéo. Depuis les tranchées de 14, le lecture a suivi ce fils d'immigré espagnol jusqu'à ce tome final en 39-40 lors de la drôle de guerre et le sauve-qui-peut général.
    On a vu le personnage grandir et murir en 25 ans. Et dans ce dernier tome, il adopte une tenue prattienne avec un personnage plus complexe, où la quête individuelle prend le dessus sur la Grande histoire.

    Gibrat, dont le coup de crayon s'est fait encore plus précis en 14 ans, donne une belle leçon de BD en alliant ces superbes dessins et ce scenario doté de toute cette dimension humaniste, oscillant entre le voyage spirituel et le voyage littéraire. C'est toute la dimension de cette saga, qui semble offrir une seconde clef de lecture après ce tome final, autour de la valeur famille.

    D'aucun auraient voulu prolonger la saga au delà de 40, faire connaître à Mattéo les épisodes de l'Occupation, de la Résistance et de la Libération. Une fin convenue l'aurait sacrifié sur un champ d'honneur au nom de la gloire pour la patrie. C'est au final un tout autre registre qui le conduit jusqu'à la Côte d'Opale.

    Laissez vous bercer par le voyage

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus
  • avatar

  • PIERROT

    Le dernier tome de MATTEO termine de façon magistrale cette merveilleuse saga. Je quitte avec regret ces personnages attachants si bien croqués par Gibrat. Chaque case est une aquarelle, un vrai bonheur et un travail monstrueux . Les textes sont ciselés tout en pudeur, on ne peut plus émouvant

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus
  • avatar

  • TOTO68

    Quand est fan d'un dessinateur ou d'une série on est toujours un peu triste quand une saga se termine et celle-ci s'achève finalement sur un point d'interrogation en pleine mer qui nous laisse un peu sur notre faim même s'il faut bien écrire le mot fin à un moment donné. En 1 mot on ne s'en lasse pas !

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus
  • avatar

  • EricG

    Pas le meilleur de la Saga et on reste sur notre fin, il faudrait une suite qui n'est à priori pas prévue

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus
  • avatar

  • dadix05

    Petite déception, je trouve quand même qu’il ne se passe pas grand-chose dans ce dernier tome. On suit juste Matteo aux basques de son fils durant la débâcle française de 1940, avec l’impression que l’histoire est juste un prétexte pour Gibrat pour son plaisir d’illustrer sur de grandes cases, certes avec l’excellente qualité graphique qu’on lui connaît, cette période et ses personnages…

    ✔ Achat vérifié
    Lire plus

Détail

  • Série : MATTÉO
  • Tome N° 6
  • Album : FÉVRIER 1939 - JUIN 1940
  • Date de parution : 02 Novembre 2022
  • Type de récit : série finie
  • Référence : 9782754824736
  • Reliure : Couverture rigide
  • Nombre de pages : 72
  • Poids : 662 g.
  • Dimensions : 31,8 x 24,7 cm
  • Langue : Français
  • Editeur : Futuropolis
  • Auteurs : 

    Jean-Pierre Gibrat (Scénario,Dessin,Couleurs)

    / Stevan Roudaut (Lettrage)

  • Mattéo - tirage de tête tome 6Février 1939 - Juin 1940

    Jean-Pierre Gibrat

  • Mattéo tome 5Septembre 1936 - Janvier 1939

    Jean-Pierre Gibrat

  • Mattéo tome 4quatrième époque (août-septembre 1936)

    Jean-Pierre Gibrat

  • Mattéo - tirage de tête tome 4quatrième époque (août-septembre 1936)

    Jean-Pierre Gibrat

  • Matteo - Tirage de tête tome 3troisième époque (août 1936) - luxe

    Jean-Pierre Gibrat

  • Matteo tome 3août 1936

    Jean-Pierre Gibrat

  • Matteo - Tirage de tête Bruno Graff tome 3Troisième époque (août 1936)

    Jean-Pierre Gibrat

  • Matteo - intégrale tome 11914-1935

    Jean-Pierre Gibrat

  • Matteo tome 21917-1918 - luxe

    Jean-Pierre Gibrat