Dolorès

Bruno Loth (Scénario, Dessin, Couleurs)

3.33/5
Parution 6 avr. 2016
Pages 80
Genre BD Historique
Éditeur LA BOITE A BULLES
Résumé
Déroutée par la soudaine capacité de sa mère, pourtant sujette à des trous de mémoire, à parler espagnol, Nathalie s’interroge : pourquoi veut-elle se faire appeler Dolorès ? Et d’où proviennent ses cauchemars persistants dans lesquels se côtoient les fascistes, Franco et un mystérieux bateau ? Pour répondre à ces questions, Nathalie décide d’enquêter sur le passé de sa mère, en Espagne. L’occasion pour elle de découvrir, et de nous faire découvrir, l’histoire de ce pays et les profonds changements qu’il a connus au cours du siècle dernier... Du 28 janvier au 15 février 1939, plus de 500 000 républicains espagnols tentent de fuir Franco et la guerre civile. Parmi eux, au moins 70 000 enfants atteindront la France. Est-ce là l’exil forcé que connut Marie, la mère de Nathalie avant son arrivée à l’orphelinat de Montpellier ? Un one shot sensible et terriblement actuel, construit comme un passionnant jeu de piste.

Détails

Avis et notes

3,33 3 notes
5 étoiles 0%
4 étoiles 33%
3 étoiles 67%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Marc Lamonzie
Marc Lamonzie Publié le
3/5
Si ce lien passé/présent est passionnant, on regrette toutefois que le traitement scénaristique de la vie de Marie/Dolorès soit en-deçà ; la période de la Retirada aurait mérité un traitement plus épique, plus poignant. C’est donc plus une BD sur le présent et la mémoire que sur la narration de la guerre civile, sujet que Bruno Loth avait traité dans Ermo. Quant au dessin, l’auteur maintient son univers graphique intact : monochromie et portraits réalistes.
Si ce lien passé/présent est passionnant, on regrette toutefois que le traitement scénaristique de la vie de Marie/Dolorès soit en-deçà ; la période de la Retirada aurait mérité un traitement plus épique, plus poignant. C’est donc plus…
Eric
Eric Publié le
4/5
Bruno Loth nous embarque pour un voyage historico-culturel au cœur de l’Espagne et de la retirada pour nous charger d’émotion et de moment de réflexion.
S. Salin
S. Salin Publié le
3/5
Si Dolorès interroge humainement, l’album papillonne et demeure somme toute superficiel : à vouloir aborder plusieurs thèmes pour le moins complexes, il ne peut - au regard de sa pagination - le faire vraiment en profondeur.

Du même auteur