Les damnés de l'or brun tome 1 - Salvador, 1822

Francis Vallès (Dessin) | Alcante (Scénario) | Fabien Rodhain (Scénario)

3/5
Parution 4 mai 2022
Pages 56
Format Couverture rigide
Genre BD Historique
Éditeur GLENAT
Résumé
Le goût amer du chocolat.Brésil, 1822. Sur ce territoire encore sous domination portugaise, les plantations prospèrent et les notables se pressent au port de Salvador pour trouver des esclaves aptes au travail. C'est là que Dom Louis et son frère cadet Tiago espèrent repérer, eux aussi, des hommes robustes. Mais, subjugué par sa beauté, Dom Louis repart avec une jeune esclave, Maïra ! Ce n'est bien sûr pas du goût de leur père, qui a besoin de main d'oeuvre pour faire tourner son exploitation de cacao. Dans un contexte politique incertain où les indépendantistes menacent l'ordre établi, ce père préoccupé par les affaires décide de marier Dom Louis. Malheureusement, le jeune héritier impulsif et violent n'a d'yeux que pour Maïra. Exténuée par le travail dans les champs, cette dernière est à bout de force... Seule échappatoire, intégrer le domaine comme servante. Pendant ce temps, les rivalités grandissantes entre les deux frères dynamitent littéralement le clan familial de l'intérieur. Désormais, Tiago devient l'héritier favori. La haine que lui voue alors son frère Dom Louis dépasse l'entendement. Tiago va-t-il réussir à prendre les rênes du domaine dans un pays au bord de l'implosion ? Maïra va-t-elle rester enchaînée à cette existence ? Et si les destins de ces deux personnages se croisent, jusqu'où iront-ils ? Sans nul doute, la meilleure saga familiale depuis Les Maitres de l'Orge (2014), dessinée déjà par Francis Vallès et scénarisée par Jean Van Hamme. Cet adepte de la ligne clair revient ici avec un trait classique pour magnifier un récit engagé signé Fabien Rodhain (Les Seigneurs de la Terre) et Alcante (La Bombe, 2020). Alcante a cosigné avec son « père spirituel » Jean Van Hamme (XIII, Largo Winch et Les Maitres de l'Orge) la série RANI (Ed. Le Lombard), déjà illustrée par Francis Vallès. Ce premier tome prometteur, préfacé logiquement par Van Hamme, dénonce l'esclavagisme et les grandes industries qui se sont enrichies en exploitant les populations opprimées.

Détails

Avis et notes

3,00 3 notes
5 étoiles 0%
4 étoiles 33%
3 étoiles 33%
2 étoiles 33%
1 étoile 0%
Matthieu C.
Matthieu C. Publié le Achat vérifié
2/5
Quand on a adoré Rani ou les Maîtres de l’orge, on part avec un a priori très favorable pour cette nouvelle saga au thème si prometteur. La déception n’en est que plus grande. Certes le dessin de Vallès est toujours aussi efficace mais le scénario est tellement convenu et les personnages si prévisibles… Alors oui, ça se laisse lire, et oui on achètera la suite malgré tout… Parce qu’on a envie de l’aimer et de croire qu’elle sera meilleure…
Quand on a adoré Rani ou les Maîtres de l’orge, on part avec un a priori très favorable pour cette nouvelle saga au thème si prometteur. La déception n’en est que plus grande. Certes le dessin de Vallès est toujours aussi efficace mais…
Agecanonix
Agecanonix Publié le
4/5
La série va se décliner en 3 tomes sur 3 époques différentes : le premier en 1822 à Salvador au Brésil, le second en 1850 à Sao Tomé en Afrique (Sao Tomé étant une colonie portugaise), le troisième en 1878 à Paris. Le premier tome lance bien l'histoire en respectant son cahier des charges, j'ignore si ça sera une suite directe comme le laisse supposer la fin de ce tome, ou si ça repartira sur un récit différent qui sera quand même situé 28 ans plus tard, on verra... pour l'instant, c'est une trilogie que j'ai envie d'aimer.
La série va se décliner en 3 tomes sur 3 époques différentes : le premier en 1822 à Salvador au Brésil, le second en 1850 à Sao Tomé en Afrique (Sao Tomé étant une colonie portugaise), le troisième en 1878 à Paris. Le premier tome lanc…
A. Perroud
A. Perroud Publié le
3/5
Lecture balisée d’épisodes téléphonés et de coups de théâtre devinables des pages à l’avance, malgré un thème passionnant (et pas seulement chez les foodies), Salvador, 1822 ne possède que bien peu d’attraits pour accrocher le lecteur. Espérons que la suite sera plus consistante et, surtout, plus engageante.
Lecture balisée d’épisodes téléphonés et de coups de théâtre devinables des pages à l’avance, malgré un thème passionnant (et pas seulement chez les foodies), Salvador, 1822 ne possède que bien peu d’attraits pour accrocher le lecteur…

Dans la même serie

Les damnés de l'or brun tome 2
Alcante / Fabien Rodhain ...

Du même auteur

Rani - intégrale tome 1
Jean Van Hamme / Didier Alcante ...
Rani - intégrale tome 2
Jean Van Hamme / Didier Alcante ...
Rani tome 8
Jean Van Hamme / Didier Alcante ...
3 avis
Rani tome 7
Jean Van Hamme / Didier Alcante ...
2 avis
Rani tome 6
Van Hamme / Valles
3 avis
Rani tome 5 - Sauvage
Jean Van Hamme / Didier Alcante ...
1 avis