Pour les ados (12 - 16 ans)

Pour les ados (12 - 16 ans)

Ha les joies de l'adolescence !!! Sur le terrain lisse de l'imagination poussent les poils de la réalité... Et aux multiples questions qui émergent à la vitesse de l'acné - qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quelle étagère ? - la bande dessinée répond toujours avec une bonne dose de décalage et d'humour subversif voire carrément transgressif (mais sans éviter les sujets) !

Nos conseils

Si elles ne sont pas encore qualifiées "d'incontournables", les séries qui suivent le seront bientôt ! Voici la fine fleur des BD et du manga pour les enfants de 12 à 16 ans !

 

Seuls

 

Seuls

Une ville normale, une existence tranquille, 5 enfants comme les autres qui n’ont pas grand-chose en commun si ce n’est qu’un beau matin ils vont se réveiller seuls. Leurs parents, leurs frères et sœur, leurs proches, les habitants, tous ont disparu. Nos 5 héros vont donc devoir survivre dans un environnement hostile, livrés à eux-mêmes, et il s’avère alors que les parents n’étaient pas si ringards et inutiles que cela. Sous des airs de sa majesté des mouches ou de guerre des boutons c’est une belle réussite signée Fabien Vehlmann. Avec une introduction qui pose à merveille les bases de l’histoire, la série nous emporte dans une atmosphère mystérieuse, où chaque événement mineur prend une importance considérable, et où l’on se prend à vibrer, frémir et s’inquiéter pour ces têtes blondes. Une BD qui se présente comme une série jeunesse-ados, mais qui peut également ravir les plus grands.

 

Space boulettes

Une lecture délicieusement régressive, avec tout le pétillement, toute l’inventivité de la jeunesse, accompagnée par un dessin juste parfait, avec des couleurs sublimes, une narration d’une efficacité absolue !… Craig Thompson, que je vénère depuis la lecture de Blankets, prouve plus que jamais son immense talent, qu’il n’enferme pas dans un seul genre. De 10 ans à… non, sans limite d’âge, lisez Space Boulettes !! - Vincent

 

Roller girl

Gros coup de cœur pour cette BD qui est complète sur tous les points. Elle véhicule de très belles valeurs (amitié, dépassement de soi etc), raconte ce dur passage à l'adolescence et surtout... elle arrive à nous passionner pour le Roller-Derby ! Très belle surprise ! - Chloé

 

Cet été là

Cet été-là, les filles vont changer. Toutes deux sont encore engoncées dans leurs corps et mentalités de pré-ados, ne sachant si c’est encore chouette de faire des châteaux de sable ou si c’est le bon moment pour visionner des films d’horreur. Leurs corps et leurs cœurs oscillent entre l’enfance et l’adolescence. La préoccupation de Rose est plutôt de savoir si l’an prochain, elle aura enfin des seins… "Pas des énormes, juste des normaux", comme elle le dit de manière si touchante en clôture de l’album. Sur plus de 300 pages, les cousines Tamaki figurent admirablement ce moment délicat qu’est le début de l’adolescence. La pudeur, l’inquiétude de Rose se mêlent à la joie de vivre et au culot de Windy dans cette histoire subtile et magnifiquement illustrée.

 

Chaque soir à onze heures

Après les Quatre sœurs de Cati Baur, voilà une nouvelle adaptation réussie d'un roman de Malika Ferdjoukh. Le texte revu par Eddy Simon garde toute la fantasie du texte original. Dans cette histoire fichtrement intrigante on "joyeuse", on "guillerette" ! Magnifiquement illustré par Camille Benyamina, cette BD aux personnages plus vrais que nature et aux décors féériques nous montre un Paris nocturne merveilleux (et fantasmé ?) Un album pour ados/adultes à découvrir sans tarder.

 

Le journal d'Anne Frank

Cette adaptation de la première version du journal d'Anne Frank est subtile dans tous ses aspects. Le choix des teintes délicates retranscrit parfaitement l'enfermement de la cachette sans pour autant nous oppresser. On croit tout savoir d'Anne Frank mais on la découvre tout à tour espiègle, grognon, polie, amoureuse, trépignante, joueuse, optimiste... Une jeune fille étonnante qui confie librement ses pensées entre 13 et 15 ans, des écrits plein d'esprit qu'on redécouvre avec émotion.

 

Le journal d'Aurore

On adore détester Aurore ! Lunatique, de mauvaise foi, amoureuse ; et puis non finalement !Cette fidèle adaptation des romans de Marie Desplechin est parfaite pour toutes les ados qui n'ont rien envie de lire (et ne sont jamais contentes ou toujours fâchées comme l'héroïne).

 

Super sourde

Autobiographique, cette BD élue meilleur livre jeunesse aux Etats-Unis, est une inépuisable source de rires et d’espoir. Une histoire sur la surdité d’une petite fille hypra attachante dont le super appareil auditif qui fiche méga la honte va aussi être source de bien des jeux ! Un roman graphique plein de vitalité au dessin naïf à souhait, comme l’enfance. A ne surtout pas réserver aux enfants !

 

Ms Marvel

Le renouveau de la super-héroïne est incarné par Kamala Khan, jeune pakistanaise musulmane qui prend les traits de Ms. Marvel bien malgré elle. En pleine crise d’adolescence Kamala se pose beaucoup de question notamment sur son identité et la religion. Une BD qui allie astucieusement vengeance, pouvoir et tourments adolescents. Avec en prime des illustrations faciles d’accès et lumineuses. Ms Marvel devrait attirer de nombreuses jeunes filles vers le comics ! Dans la série « j’ai obtenu un prix qui a de la gueule », Ms. Marvel a gagné le prix de la meilleure série à Angoulême en 2016.

Soda

 

Soda

David-Elliot-Hannet-Solomon, ou plus communément appelé SODA est un ‘flic’ à New-York. Cette tête brûlée un peu bourrue fera tout pour arriver à ces fins et résoudre au mieux ses enquêtes. Attention ! Avec lui pas de repos, il y’a de la castagne et la morale passe parfois à la trappe. Son seul et unique problème (si l’on peut dire), c’est qu’il vit chez sa mère très croyante qui exècre la violence. Il se fait donc passer pour un pasteur et essaye tant bien que mal de cacher sa double vie. Une très bonne série qui s’est très vite imposée comme un classique, les intrigues sont riches et bien pensées. Le ton ainsi que les répliques, tintées d’humour noir, sont portés par des personnages tantôt sombres et cyniques tantôt extravagants. L’analyse comme la description psychologique des personnages donne également beaucoup de profondeur au récit. Un classique que l’on conseille à tous les amateurs du genre.

quatre soeurs

 

Quatre soeurs

Dans cette adaptation réussie des brillants romans de Malika Ferdjoukh, les cinq sœurs Verdelaine prennent vie sous le pinceau délicat de Cati Baur. Elles sont toutes là, de 9 à 22 ans, avec leurs prénoms extravagants ou désuets. Chacune à dialoguer avec les fantômes omniprésents de leurs défunts parents. Aucune n’ose s’avouer cette folie… Pétries de qualités et de défauts les sœurs bretonnes se crêpent le chignon ou se cajolent selon leurs humeurs. Courageusement, elles entretiennent du mieux qu’elles le peuvent la vieille bicoque familiale. Pas toujours facile sans adulte ! Et ce n’est pas le virement mensuel de la maudite tante Lucrèce qui va mettre du beurre dans les épinards. Chaque tome se concentre sur un personnage, la série débute par Enid, la plus jeune de 9 ans. Jamais défaitiste et emplie de fantaisie, cette série est une leçon d’humanisme.

rêve papillon

 

Le rêve du papillon

De la même manière que le Monde de Milo, le rêve du papillon rappelle avec joie les animations japonaises du studio Ghibli (Le voyage de Chihiro, Princesse Mononoke etc…). Le lecteur fait la connaissance de Tutu, une jeune fille qui se réveille un beau jour dans un monde qui lui est totalement inconnu. L’hiver éternel semble s’y être installé et les habitants sont tous des êtres étranges : elle-même est suivie par des lapins espions qui voient son arrivée d’un mauvais œil. Tutu essaiera alors de survivre chez ces êtres étranges aux coutumes bien particulières tout en cherchant un moyen de regagner son foyer. Un conte merveilleux richement illustré en 4 volumes où l’on suit le fantastique périple d’une jeune fille au cœur d’une vallée mystérieuse. Arrivera-t-elle à rentrer dans son monde ? Une série parfaite pour quiconque aime les contes, l’univers d’Hayao Miyazaki ou encore celui de Lewis Carroll.

nanami

 

Nanami

Nanami est une jeune ado qui tombe un jour sur un livre étrange d’où s’échappent des créatures féériques. Intriguée, elle décide de le ramener à son propriétaire qui n’est autre que le metteur en scène du « théâtre du vent ». Elle intègre alors la troupe et décroche le premier rôle d’une pièce fantastico-dramatique. Une fois que les comédiens sont pris dans leurs rôles, ils se sentent basculer dans un monde parallèle, celui de la pièce qu’ils sont en train de jouer ! Nanami devient donc Akata, princesse d’un royaume qui lui est totalement inconnu ! A mi-chemin entre la BD et le manga, Nanami est une série fantastique pour les adolescentes qui aiment le genre, les romances ou encore les shôjos.

Agoti Cosmos

 

Agito Cosmos

Dans un monde en grande partie immergé, trois personnages qui n’ont aucun lien entre eux se trouvent au cœur de la même destinée. Nous suivons donc Alfonsino, un jeune ado ; Pénélope, une militaire et Duncan, un détective. Ils vont, chacun de leur côté, découvrir des éléments étranges sur le monde aquatique qui les entoure. Un suspens qui monte à chaque page parcourue, une aventure proche de l’anticipation accompagnée par des dessins proches des animés de manga. Agito Cosmos, c’est avant tout un scénario rondement mené qui plaira autant aux ados qu’aux adultes !

Beauté

 

Beauté

Morue est très laide... Un jour, la jeune fille rencontre une fée qui exauce son vœu le plus cher : être belle aux yeux de tous ! La laideur de Morue devient le canon de la beauté et celle-ci, assaillie par de nombreux prétendants, découvre les problèmes que cela implique... Beauté est un tryptique parfaitement réussi car il reprend les bases des contes traditionnels en nous rappelant à quel point ceux-ci sont cruels. Histoire à la fois tragique et merveilleuse, elle est mise en forme par un dessin clair et expressif, ainsi qu'une mise en couleur vive et tranchée qui offre un résultat... de toute beauté !

pleine lune

 

Pleine Lune

Avec ses airs de Twilight, Pleine Lune est une série fantastico-romantique en 2 tomes. Les lecteurs suivent Koline, une jeune lycéenne dont l’entourage est confronté à des événements étranges. En effet après une soirée « arrosée » avec ses amis, Esther disparait mystérieusement et Aurel montre des signes de lycanthropie. Les loups garous existeraient-ils ? Le quotidien banal de Koline s’arrête aussitôt ! Pleine Lune, c’est un Roméo et Juliette avec des loups garous ! Une belle série pour les adolescentes qui aiment les histoires d’amours originales et teintées de fantastique.

goblin's

 

Goblin's

A tous les fans d’héroïc fantasy, de MMORPG ou d’humour un peu trash, Goblin’s est fait pour vous ! Goblin’s c’est un recueil de gags sur les gobelins, des créatures peu intelligentes et servant généralement de décor dans les quêtes héroïc fantasy. Avec leur propre série, les gobelins essayent d’être sur le devant de la scène mais leur bêtise les rattrape toujours et cela nous offre des situations morbides et farfelues. Des bons mots, des clins d’œil : en bref, un concentré d’humour bien dosé !

Krakaendraggon

 

Krakaendraggon

L’éducation nationale annonce son nouveau changement de programme et mise tout sur le secteur florissant du moment : le jeu vidéo ! Par exemple, les cours de langues deviennent donc des cours de langues elfique, nain et klingon; et le cours de SVT devient une étude des monstres. Un changement radical qui perturbe le proviseur et place les geeks au rang de demi-dieu. Avec Lewis Trondheim et Mathieu Sapin aux manettes, Kräkaendraggon ne pouvait être qu’une réussite ! La BD se révèle être un concentré d’humour et de culture geek qui plaira à tous les fans du genre !

voyage extraordinaire

 

Le voyage extraordinaire

Noémie et Émilien, deux ados issus d’une famille riche, sont deux petits génies. Ayant passé le plus clair de leur enfance dans un pensionnat, ils ont tous deux développé un univers bien à eux, remplis de machines et d’inventions en tous genres. Tout allait pour le mieux – si l’on peut dire – quand Émilien apprend que son père est porté disparu. Ce dernier devait participer au célèbre concours Jules Verne et sa disparition semble liée à la machine qu’il comptait présenter. Qu’à cela ne tienne, les deux enfants reprennent le flambeau et participent au concours à sa place afin de découvrir ce qui lui est arrivé. Superbement mis en image par Silvio Camboni, cette série est un véritable petit bijou et nous tient en haleine ! Le voyage extraordinaire c’est des inventions farfelues mais géniales, de sombres intrigues, des trahisons et beaucoup d’action ! Un cocktail parfait !

enfants capitaine grant

 

Les enfants du capitaine Grant

Au large de Glasgow, Lady et Lord Glenarvan découvrent une bouteille dans un ventre de requin. Elle contient un message de détresse du Capitaine Grant dont le bateau est échoué quelque part. Accompagnés par les enfants de Grant, le jeune couple part à sa recherche en suivant les indications indiquées dans le message. S’en suit alors un périple et une aventure époustouflants. Superbe adaptation d’un grand classique de Jules Verne, illustrée avec brio par Alexis Nesme, les enfants du capitaine Grant est un indispensable et convient à tous les publics.

 

Panique organique

Stiveune avale par mégarde le petit sous-marin offert en jouet dans sa boîte de céréales. L’engin est réceptionné par deux bactéries en quête d’aventures qui ne manquent pas de mettre un sacré bazar dans le système immunitaire du garçon. Nous suivons donc cette exploration hilarante du corps humain, découvrons l’organisation militaire des bactéries et repartons avec quelques notions de science : un mélange idéal ! Panique Organique est donc une histoire complète à mourir de rire où les dessins expressifs de Marion Montaigne font mouche !

angus

 

Angus

Angus est un chat aventurier au mauvais caractère. Accompagnée de son apprentie, d’un fantôme et d’un coffre magique, il parcourt Fantasy-central, un monde truffé de créatures étranges. S’il n’était qu’un simple enquêteur au début de son aventure, il devient vite un personnage indispensable pour la résolution des légendes mystérieuses. L’auteur du Collège Invisible nous offre une série d’aventure fantastique remplie d’humour et de combats !

 

Simon et Louise

Avec 520 km et Un été en apnée Max de Radiguès offre deux superbes romans graphiques à destination des adolescent(e)s. Tous deux illustrés avec beaucoup de douceur et de simplicité, ils traitent des premiers flirts adolescents, des premiers émois où chaque personnage tâtonne et cherche ce qu’il est vraiment venu trouver. Les deux BD fonctionnent comme un écho et les lecteurs voient les points de vue de chacun. 520 km se concentre sur Simon qui fugue pour retrouver Louise, et Un été en apnée est centré sur Louise qui papillonne à Montpellier avec son groupe d’amis. Les deux histoires sont regroupées dans l'intégrale Simon et Louise. A découvrir !

klaw

 

Klaw

Depuis qu’il est enfant, Ange a un petit problème : il lui arrive de se transformer un homme-tigre quand il se sent en danger. Il apprend alors qu’il un dhizi, un être mi-homme mi-animal, issu du zodiaque chinois. Il n’est donc pas seul dans cette condition ! A cause de ses origines et de son paternel mafioso, Ange va redoubler d’efforts pour protéger les innocents dont les vies sont menacées. Une trilogie d’action fantastique palpitante, bien rythmée qui convient parfaitement aux adolescents en recherche d’histoire dynamique !

quatre de baker street

 

Les 4 de Baker Street

Sherlock Holmes ne peut malheureusement pas être partout à la fois face au crime. C’est pourquoi il est régulièrement aidé par 3 gamins des rues – et 1 chat – qui fouinent et espionnent pour lui. Et il n’est pas rare qu’ils soient imbriqués dans des histoires sordides où ils seront seuls pour élucider les enquêtes. A chaque tome, un nouveau mystère à démêler pour les quatre compères ! Une série polar très bien ficelée et illustrée avec soin, un indispensable pour les fans du genre !

zombillenium

 

Zombillenium

Arthur de Pins nous émerveille avec cette nouvelle série fantastique dessinée avec brio ! L’histoire délirante met en scène le parc d’attraction Zombillenium, sa gestion et son personnel. Et quel personnel ! Le parc est tenu par des vampires, sorcières, momies et autres créatures immortelles. Quand Aurélien, un humain, est embauché de force, il peine à s’habituer à sa nouvelle condition. Et pour cause : il est mort ! Voici le monde du travail version « immortelle » comme vous ne l’avez jamais vu ! Ironique et grinçante, Zombillenium est une série de morts vivants farfelue !