Voyage au bout de la Lune

Daniel Goossens (Scénario, Dessin)

4/5
BDFugue loves
Parution 1 juil. 2020
Pages 48
Genre Humour BD
Éditeur FLUIDE GLACIAL
Résumé
Dans un futur proche, le monde a sombré dans le chaos et la perversion. Partout, la guerre et la violence font rage et l'humanité court à sa perte. Pour éviter cela, l'armée décide de planter la graine du salut sur la Lune en initiant un processus de développement de la civilisation sur le satellite de la Terre. Pour mener à bien cette mission, ils font appel au commandant Morton, seul homme à même de mener à bien cette expédition titanesque. Après, c'est du Goossens donc, forcément, ça ne va pas bien se passer mais on va bien se marrer.

Détails

Avis et notes

4,00 3 notes
5 étoiles 33%
4 étoiles 33%
3 étoiles 33%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
A. Perroud
A. Perroud Publié le
3/5
Peut-être trop exclusive dans son contenu et narrativement répétitive, cette vraie-fausse fable spatiale se montre un peu moins inspirée qu’à l’habitude. Elle devrait cependant réjouir les amateurs ayant raté cet ouvrage resté longtemps indisponible.
Peut-être trop exclusive dans son contenu et narrativement répétitive, cette vraie-fausse fable spatiale se montre un peu moins inspirée qu’à l’habitude. Elle devrait cependant réjouir les amateurs ayant raté cet ouvrage resté longtemp…
Benoît Cassel
Benoît Cassel Publié le
4/5
Pour remédier à la dépravation de leur époque, des militaires programment – en vain – un voyage lunaire pour y peindre en géant un message d’humanité. Réédition d'une mission improbable et parfaitement débile à travers l’humour absurde de Goosens !
Pour remédier à la dépravation de leur époque, des militaires programment – en vain – un voyage lunaire pour y peindre en géant un message d’humanité. Réédition d'une mission improbable et parfaitement débile à travers l’humour absurde…
Paul
Paul Publié le
5/5 BDFugue loves
Alliant non-sens, absurde et toujours décalé, voici le nouvel album de Goosens. Une petite merveille d'humour que cette BD, par l'un des piliers de Fluide Glacial. Sachez-le, avant Fabcaro, il y avait Goosens!