Ting Tang sap sap

Anaële Hermans (Scénario) | Louise-Marie Colon (Dessin, Couleurs) | Benjamin Vinck (Couleurs, Dessin)

3/5
Parution 9 sept. 2020
Pages 144
Format Couverture rigide
Genre BD Indépendante
Éditeur LA BOITE A BULLES
Résumé
Au Burkina Faso, de nos jours : Hippolyte sirote tranquillement une bière en compagnie de sa troupe de comédiens fauchés, quand débarque la merveilleuse Adjaratou. Il tente une approche vers cette divine créature qui, entre deux plaisanteries sur l'incompatibilité de leurs ethnies respectives (elles sont dites "parentes à plaisanterie"), lui lance un défi pour calmer ses ardeurs : s'il arrive à réunir un million de francs CFA sous une semaine, elle l'épousera. Hippo accepte sans hésiter, et se met aussitôt en quête de cette somme. Dans ce but, il élabore différents stratagèmes des plus farfelus aux plus astucieux. Heureusement, il peut compter sur le soutien de sa famille et de ses amis bluffés par sa débrouillardise. Parviendra-t-il à conquérir la belle demoiselle ? Ting Tang Sap Sap est une ode teintée d'humour à l'art de la débrouille et à la solidarité. Un beau voyage, dépaysant et drôle, servi par un trait d'une rare finesse.

Détails

Avis et notes

3,00 1 note
5 étoiles 0%
4 étoiles 0%
3 étoiles 100%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Patrice
Patrice Publié le
3/5
Ting Tang Sap Sap, c'est l'histoire d'Hippolyte, le roi de la débrouille.
En fait, alors que l'oisiveté le guette, Hippo est invité à prendre un verre en terrasse avec un groupe de connaissances et se voit proposer un rôle dans une pièce de théâtre.
Premier défi.
C'est sur cette même terrasse qu'il va rencontrer la belle Adjatarou. Son coeur chavire, il est prêt à tout pour la conquérir et lui fait une promesse.
Là, le défi n'est plus le même, il a placé la barre très haut, surtout qu'il n'a que.... 7 jours devant lui pour le réaliser...
Il va multiplier les initiatives et les magouilles pour arriver à ses fins.
Y parviendra-t-il ?
C'est ce qu'on choisit de nous raconter Hermans, Colon & Vinck dans cet album qui m'a rappelé la série Aya de Yopougon, l'oeuvre de Marguerite Abouet, que j'avais découverte il y a quelques mois. (La couverture, d'ailleurs, m'avait frappé pour ça aussi)
Il y a beaucoup de similitudes entre ces romans graphiques.
La terre africaine, bien sûr, ici le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire chez Abouet.
Mais aussi dans leur personnage, on imagine très bien qu'Aya puisse croiser Hippolyte d'ailleurs.
On y retrouve la même saveur, le même régal à lire les expressions locales et on éprouve du plaisir à suivre les pérégrinations du jeune Burkinabé.
Si je vous dis que Hippo et Adjatarou font partie de deux ethnies, les Mossis et les Samos, parentes à plaisanteries, ça vous interpelle ?
Ça signifie tout simplement qu'ils peuvent se jeter à la figure toutes sortes d'injures, sans en prendre ombrage et sans se chercher querelles. Avouez qu'en ce bas monde on a du mal à imaginer une telle coutume dans notre pays où tout est prétexte à pugilat et pour moins que ça...
Un album tout en sobriété, tant dans le dessin que dans le texte, que j'ai pris plaisir à découvrir.
Vous avez le temps là ?
Parce que si vous voulez, Je vous invite à prendre une bière au maquis d'Hippolyte, s'il n'a pas une histoire à vous raconter, il vous fera danser. Promis, ça va.... ambiancer.
Ting Tang Sap Sap, c'est l'histoire d'Hippolyte, le roi de la débrouille.
En fait, alors que l'oisiveté le guette, Hippo est invité à prendre un verre en terrasse avec un groupe de connaissances et se voit proposer un rôle dans une pi…

Dans le même genre

Beate et Serge Klarsfeld - Un combat contre l'oubli
Pascal Bresson / Sylvain Dorange
7 avis
My road movie
Nylso
2 avis
Le trésor de Lucio
Belatz
3 avis
BDFugue loves
La case vide
Blanche Lancezeur / Efix
1 avis
Descension
Thomas Luksenberg
Cascade
Fabio Viscogliosi
2 avis