Les trésors de Marvel tome 3 - 1968

John Buscema (Dessin) | Stan Lee (Scénario) | Jack Kirby (Scénario, Dessin) | Archie Goodwin (Scénario) | Jim Steranko (Scénario, Dessin) | Roy Thomas (Scénario) | Gene Colan (Dessin) | Ross Andru (Dessin, Scénario) | Marie Severin (Dessin)

4/5
Parution 11 août 2021
Pages 160
Format Couverture souple
Genre Super héros
Éditeur PANINI COMICS FASCICULES
Résumé
Découvrez ou redécouvrez les épisodes les plus marquants de l'année 1968, avec entre autres les débuts de Vision, le Nick Fury de Jim Steranko et un affrontement entre Hulk et Namor jamais réédité depuis les années 70 ! (Contient les épisodes US Marvel Super-Heroes 14, Daredevil (1964) 38, Fantastic Four (1961) 73, Nick Fury Agent of Shield (1968) 1, Avengers (1963) 57-58, Iron Man (1968) 1 (I) et Tales to Astonish (1959) 100, précédemment publiés dans SPIDER-MAN CLASSIC 4, DAREDEVIL : L'INTÉGRALE 1968, NICK FURY : L'INTÉGRALE 1967-1968, AVENGERS : L'INTÉGRALE 1968, IRON MAN : L'INTÉGRALE 1968 et Eclipso 43).

Détails

Avis et notes

4,00 2 notes
5 étoiles 0%
4 étoiles 100%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Le Doc
Le Doc Publié le
4/5
Cette troisième livraison des Trésors de Marvel n'est pas la meilleure depuis le lancement de la revue mais le sommaire propose tout de même des choses intéressantes....ce qui n'est pas le cas de la première histoire. L'aventure de Spider-Man est ce qu'on appelle un fill-in, elle a été produite pour laisser le temps à John Romita de se remettre d'un problème au poignet. Le dessinateur de Amazing Spider-Man s'est remis plus tôt que prévu et la bande dessinée de Stan Lee et Ross Andru s'est retrouvée au sommaire du magazine anthologique Marvel Super Heroes. Mais le résultat est assez mauvais : le vilain est oubliable et l'intrigue est bancale, avec tellement de coïncidences que cela en devient risibible.On passe ensuite à l'un des premiers mini-crossovers entre deux séries Marvel. Dans Daredevil #38, le docteur Fatalis échange son corps avec celui de Daredevil pour pouvoir approcher les 4 Fantastiques sans qu'ils se doutent de quelque chose et les attaquer. La première partie est divertissante, la suite dans Fantastic Four #73 use et abuse de la situation du combat entre héros sur un malentendu et fait un peu "remplissage" dans une année des F.F. au cours de laquelle la collaboration entre Stan Lee et Jack Kirby commençait à montrer des signes d'essoufflement. La sélection s'améliore ensuite avec deux classiques : le premier numéro de Nick Fury Agent of S.H.I.E.L.D. par Jim Steranko avec son impeccable partie graphique (et son histoire qui déroule deux intrigues qui n'ont à priori rien à voir l'une avec l'autre avant qu'elles se rejoignent pour le final) et les origines de la Vision dans deux épisodes des Avengers par Roy Thomas et John Buscema. Tout cela commence par une vision (c'est le cas de le dire) énigmatique qui tient tête aux Avengers avant un deuxième chapitre plus explicatif qui se termine sur une dernière page aussi mélodramatique qu'inoubliable.L'année 1968 a aussi été marquée par le premier numéro de la série solo d'Iron Man (après plusieurs années à  partager le sommaire de Tales of Suspense). Un #1 étonnant puisque le titre s'ouvre sur la fin d'une aventure débutée dans une autre publication ! Cela permet de rentrer directement dans l'action (qui n'est pas difficile à prendre en cours de route) mais le procédé peut surprendre (même si ce n'est pas la première fois que cela arrivait à l'époque). Et pour terminer, le soi-disant inédit (inédit Panini car l'épisode avait déjà été traduit par Arédit il y a plus de 40 ans...c'est donc plus à considérer comme une rareté) orchestre un combat au sommet entre Namor et Hulk dans Tales to Astonish 100. Avec ces deux titans, l'action est bien évidemment destructrice. La partie graphique est quand même moins spectaculaire (l'encrage de Dan Adkins sur les dessins de Marie Severin est un peu "raide")...et je dois dire que j'ai eu un peu de mal à reconnaître le vilain dont le physique n'est pas vraiment raccord avec ses apparitions dans Fantastic Four.
Cette troisième livraison des Trésors de Marvel n'est pas la meilleure depuis le lancement de la revue mais le sommaire propose tout de même des choses intéressantes....ce qui n'est pas le cas de la première histoire. L'aventure de Spi…