La pension Moreau tome 1 - Les enfants terribles

Marc Lizano (Dessin, Couleurs) | Benoît Broyart (Scénario)

4/5
Parution 17 févr. 2017
Pages 48
Genre Aventure jeunesse
Éditeur EDITIONS DE LA GOUTTIERE
Résumé
Emile est un jeune garçon souvent perdu dans son monde intérieur. Il adore dessiner, griffonner, croquer, au grand dam de ses parents. Désespérés, ces derniers décident de l'envoyer à la Pension Moreau, un lieu de vie accueillant des enfants « difficiles ». Pour être accepté, il suffit simplement d'avoir le porte-monnaie bien garni... Emile fait la connaissance de Paul, Jeanne et Victor, des pensionnaires qui ont subi le joug des différents professeurs. Peu à peu, la pension prend des allures de pénitencier et révèle sa vraie nature à Emile. L'entraide est de mise entre les camarades afin de supporter les humiliations et les mauvais traitements, mais pendant combien de temps vont-ils accepter ce régime ? Qu'ont-ils fait pour mériter cela ?

Détails

Avis et notes

4,00 3 notes
5 étoiles 0%
4 étoiles 100%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Julie
Julie Publié le
4/5
Conte tragique pour enfants pas sages, la Pension Moreau (dont le titre s'inspire de l'Ile du Dr Moreau) est un huis-clos angoissant inspiré d'un fait réel de 1934.
Un album très beau et très prometteur mais à ne pas mettre entre toutes les petites mains...
Conte tragique pour enfants pas sages, la Pension Moreau (dont le titre s'inspire de l'Ile du Dr Moreau) est un huis-clos angoissant inspiré d'un fait réel de 1934.
Un album très beau et très prometteur mais à ne pas mettre entre tou…
T. Bisson
T. Bisson Publié le
4/5
Cependant, si l’éditeur conseille cette lecture à partir de 8 ans, attention aux âmes sensibles ! A contrario, si les mômes font encore les malins après ça, n’hésitez pas à leur faire écouter La chasse à l’enfant chantée par Marianne Oswald, ça devrait les calmer.
Cependant, si l’éditeur conseille cette lecture à partir de 8 ans, attention aux âmes sensibles ! A contrario, si les mômes font encore les malins après ça, n’hésitez pas à leur faire écouter La chasse à l’enfant chantée par Marianne O…
ginevra
ginevra Publié le
4/5
En tant que lecteurs, nous avions eu l'habitude que les pensions sordides tenues par des directeurs et professeurs sadiques concernent les enfants pauvres? Eh bien, la pension Moreau est bien différente : les parents payent très cher pour se débarrasser définitivement de leurs enfants à problèmes.Benoît Broyart a concocté ici un scénario particulièrement noir. La pension pourrait inscrire à son fronton la célèbre maxime tirée de l'enfer de Dante : laissez toute espérance, vous qui entrez. J'ajoute que, en plus, le directeur aime écouter le poème de Prévert la chasse à l'enfant.Marc Lizano joue sur le contraste entre des enfants aux têtes toutes rondes et des adultes animaliers (hibou, renard, blaireau, sanglier? à moins que ce ne soit un diable)? pour accentuer la bestialité de leur comportement?Ce 1e tome est très réussi et j'attends avec impatience la suite!
En tant que lecteurs, nous avions eu l'habitude que les pensions sordides tenues par des directeurs et professeurs sadiques concernent les enfants pauvres? Eh bien, la pension Moreau est bien différente : les parents payent très cher p…

Dans la même serie

La pension Moreau tome 2
Broyart / Lizano
2 avis
La pension Moreau tome 3
Benoit Broyart / Marc Lizano
1 avis