Camille Claudel

Éric Liberge (Scénario) | Vincent Gravé (Dessin, Couleurs)

4/5
Parution 7 mars 2012
Pages 72
Format Couverture rigide
Genre BD Historique
Éditeur GLENAT
Résumé
« Que tremblent les familles chez qui se déclare cet affreux malheur qu'est la vocation artistique. » Paris, en 1951. Paul Claudel est interrogé par des journalistes à propos du destin exceptionnel de sa sœur disparue huit ans plus tôt, la sculptrice Camille Claudel. Sa sculpture d'avant-garde fut une métaphore de sa vie, à l'image de son génial talent : une vague irréprésible qui l'a surprise, puis brisée de toute sa hauteur pour l'abandonner…

Détails

Avis et notes

4,00 3 notes
5 étoiles 0%
4 étoiles 100%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Mélanie Monroy
Mélanie Monroy Publié le
4/5
Le halo glauque d’Eric Liberge (scénariste, mais aussi coloriste de l’album) et le trait foisonnant, parfois étouffant, de Vincent Gravé illustrent à merveille les démons de Camille et l’âpreté de son monde. Quelques trouées de lumière – la très belle vague d’Hokusai comme une métaphore de la vie de la sculptrice – permettent parfois de remonter à la surface.
Le halo glauque d’Eric Liberge (scénariste, mais aussi coloriste de l’album) et le trait foisonnant, parfois étouffant, de Vincent Gravé illustrent à merveille les démons de Camille et l’âpreté de son monde. Quelques trouées de lumière…
Lauriane
Lauriane Publié le
4/5
Rendons-lui justice. Parce qu'elle était rejetée par sa famille, mise au ban de la société des arts du début du XXe siècle, habitée et mue par sa passion, par sa sculpture ? ce qui la rendait folle aux yeux de tous, abusée par son maître et amant, le grand Rodin, et enfin parce qu'elle a été médiocrement incarnée au cinéma, Camille Claudel méritait cet album, dense, torturé et coloré, tout en mouvement, à son image.C'est Paul Claudel, personnage d'état et frère de l'artiste statuaire, qui nous évoque et par là-même nous présente sa soeur lors d'une interview. Ce sont ses souvenirs qui nous la peignent et dépeignent. Dense comme sont les souvenirs, le scénario retrace la vie de Camille, de son enfance rebelle à sa mort, seule et internée, lui rendant la noblesse dont on l'a privée.L'album a les défauts de ses qualités : il est dense mais instructif, les courriers manuscrits requirent un effort de déchiffrage parfois pénible mais rendent admirablement l'impulsivité - l'hystérie parfois même - de ses auteurs. En résumé :une BD qui réhabilite une artiste hors du commun qui dès lors sera, à mes yeux, l'artiste au ruban rouge.
Rendons-lui justice. Parce qu'elle était rejetée par sa famille, mise au ban de la société des arts du début du XXe siècle, habitée et mue par sa passion, par sa sculpture ? ce qui la rendait folle aux yeux de tous, abusée par son maît…
Sbuoro
Sbuoro Publié le
4/5
Biographie-roman graphique, hommage au relief couché sur le papier, Camille Claudel est une bande dessinée concentrant ce qu'il faut savoir sur celle qu'Isabelle Adjani a incarné à l'écran. Et sur Rodin qui l'a mise en lumière autant qu'il ne lui a fait écran... Une découverte à faire aux éditions Glénat. (...)
Biographie-roman graphique, hommage au relief couché sur le papier, Camille Claudel est une bande dessinée concentrant ce qu'il faut savoir sur celle qu'Isabelle Adjani a incarné à l'écran. Et sur Rodin qui l'a mise en lumière autant q…

Du même auteur

requiem pour un champion
Vincent Grave / B Boulbar
il est mort le poète
Marcus Malte / Vincent Grave
fausse route
Joseph Incardona / Vincent Grave
Jardins des vagabondes
Vincent Grave
1 avis
requiem pour un champion livre + cd
Vincent Gravé / Bertrand Boulbar
petites coupures
Joseph Incardona / Vincent Grave
2 avis
Les grands peintres : Claude Monet
Frank Secka / Vincent Grave
2 avis