Pour les grands enfants (9 - 12 ans)

Pour les grands enfants (9 - 12 ans)

À partir de 9 ans l'enfant entre dans une phase charnière où il se sent grand mais ne l'est pas encore. Grand enfant ou jeune ado, ses centres d'intérêts varient et il aspire à plus d'aventure, plus d'action, et plus de réflexion tout en gardant malgré tout une petite dose d'humour et de légèreté. Nous vous proposons donc les meilleures BD jeunesse pour des enfants de 9 à 12 ans !

 

Les incontournables

On ne les présente plus, ce sont des incontournables, des grands classiques de la BD jeunesse que nous avons tous lu au moins une fois : en bref des valeurs sûres dont on ne se lassera jamais. Elles sont toutes à partir de 9 ans et à consommer sans modération !

 

Nos conseils

Si elles ne sont pas encore qualifiées "d'incontournables", les séries qui suivent le seront bientôt ! Voici la fine fleur des BD et du manga pour les enfants de 9 à 12 ans !

 

Astrid Bromure

 

Attention les dégâts, Astrid Bromure est dans la place ! Et elle est bien partie pour vous en faire voir de toutes les couleurs… Nouvelle héroïne, elle dézingue tout sur son passage. Car on ne l’embobine pas comme ça Astrid, et elle est bien décidée à percer le mystère de LA petite souris. En l’absence de ses richissimes parents, dans sa gigantesque demeure et sous le regard courroucé de ses domestiques ; Astrid va mener la vie dure aux rongeurs ! Prête à tout y compris à s’arracher une dent pour faire venir la petite souris, cette héroïne va vous épuiser (de bonheur). Le tout admirablement écrit et dessiné par Fabrice Parme qui a visiblement pris un malin plaisir à concocter cette BD jubilatoire.

Le temps des mitaines

 

Le duo Loïc Clément au texte et Anne Montel aux illustrations propose un bel album qui sort de l’ordinaire. Sous cette couverture souple, ce ne sont pas moins de 115 pages d’aventure et de mystère qui vous attendent ! Arthur et sa maman quittent la ville pour emménager dans une vallée lointaine. L’histoire se déroule principalement dans le milieu de l’école où, très vite, vont avoir lieu de sombres évènements qui contrastent habilement avec les illustrations aux tons pastel d’Anne Montel. Un élève, puis deux, puis trois… disparaissent ! Dans cette vallée idyllique, tout le monde prend peur et se méfie. Les enfants décident de s’unir pour trouver qui a fait disparaître leurs amis. Menée tambour battant et agrémentée d’un soupçon de magie, cette BD aux personnages animaliers est un enchantement.

Géronimo Stilton

 

Qui a dit qu’on ne pouvait pas se cultiver en lisant de la bande dessinée ? Connaissez-vous Geronimo ? Cette petite souris journaliste qui, dans le cadre de ses reportages, voyage dans le monde entier est aussi connue sous forme de dessin animé. Geronimo part à l’aventure, remonte dans le temps et par la même occasion, fait quelques points d’histoire et de vocabulaire. Lors du voyage merveilleux de la petite souris se glissent quelques cases explicatives sur la situation en cours : cela peut être une définition, une rapide biographie d’un personnage célèbre ou encore un bref résumé sur un événement historique. Ces points de repères sont les bienvenus et s'intègrent à merveille dans le cadre de l'histoire. Geronimo est donc LA BD d’aventure "intello" !

Zita la fille de l'espace

 

Lorsque Joseph est absorbé dans une autre galaxie sous les yeux de Zita, celle-ci n’a pas d’autre choix que de le suivre et de tout tenter pour le retrouver. Malheureusement pour elle le temps lui est compté : Sciptorius, la planète sur laquelle elle a été propulsée, va être percutée par un astéroïde dans trois jours. Énergique et sans peur notre héroïne nous emporte dans une pluie d’aventures au cœur d’un univers futuriste qui fonctionne bien et reste cohérent. Bien que classique l’histoire s’enchaine à merveille, et ne laisse pas le temps à nos lecteurs de s’ennuyer.

Le petit Nicolas

 

Qui ne connait pas le Petit Nicolas, célèbre garçon farceur sorti tout droit de l'imagination de Goscinny et illustré par Sempé ? Un succès auprès de la jeunesse et des parents que l'on peut retrouver en films, dessin animé, romans et bien sûr, bandes dessinées. Un condensé d'histoires drôles et tendres où notre jeune héros des années 60 n'hésite pas à faire des bêtises avec ses copains et pointer les absurdités de la vie. Souligné par des dessins clairs et précis, Le Petit Nicolas est très accessible pour les enfants.

Prunelle

 

Cette BD raconte l’épopée de Prunelle, la fille d’un cyclope et d’une muse, accompagnée de ses deux camarades le jeune Héraclès et le Minotaure. Cette surprenante équipe va devoir être dans une forme olympique et se montrer rusée pour venir à bout des épreuves imposées par Zeus. Prunelle est une BD bien rythmée et riche en couleurs qui satisfera un large public. La jeune fille et ses deux turbulents camarades nous emmènent dans leurs aventures mythologiques et ça marche ! Un récit bien construit et des intrigues pleines de rebondissements : on en redemande.

Le magicien d'Oz

 

Qui ne connaît pas le magicien d'Oz ? Le plus classique parmi les classiques de la littérature jeunesse anglo-saxonne qui conte les aventures de Dorothée transportée dans le monde merveilleux de Oz... Il fallait oz-er adapter une histoire aussi ancienne et connue mais le résultat est là ! Plus fidèle au roman que ne l'ont été les adaptations cinématographiques, le scénario de David Chauvel est appuyé par le dessin fantastique de Enrique Fernandez. Parfait pour se replonger dans cette histoire enchanteresse !

Chronokids

 

Blasés, Adèle et Marvin trainent un peu des pieds lorsque leur père les emmène au marché aux puces. Ils ne se doutaient pas qu’ils achèteraient un téléphone portable qui leur permet de voyager dans le temps. Les IPhones, les Androïdes, Apple et Google peuvent aller se rhabiller : qui ne rêverait pas de voyager dans le temps pour combler ses connaissances lacunaires en histoire et préparer la prochaine interro ? Les Chronokids nous permet de voyager dans le temps avec Adèle et Marvin, de « réviser » certains points d’histoire de façon rocambolesque et ludique.

Captain Biceps

 

Créé par Tébo et Zep (le père de Titeuf), Captain Biceps c’est le nouveau justicier des temps modernes. Une petite tête plantée sur un corps à la musculature imposante le tout dans une tenue à mi chemin entre le design de Captain America et les couleurs d’Iron Man. Super costaud certes, mais pas super intelligent pour autant. Justicier injustement oublié par l'Histoire, il part en croisade contre les méchants de la galaxie. Des combats intenses où au final, Captain Biceps sort toujours vainqueur mais généralement sans les honneurs. Pataud avec les filles, Captain Biceps a du mal à trouver l’élue de son coeur au grand damne de sa mère. Une BD très drôle avec un super héros qui casse les codes de l’homme intouchable. La série est imprégnée de l'esprit Zep, reconnaissable et apprécié. L’humour bien ficelé et les chutes inventives nous rappellent que Zep (Titeuf) est aux commandes et on n’est pas déçu ! Les dessins sont emplis de vivacité et fonctionnent très bien avec la légèreté de cette bande dessinée.

Camomille et les chevaux

 

Camomille est une jeune fille de 10 ans que rien ne prédestinait à l’équitation. Pourtant, c’est sa rencontre fortuite avec le cheval Océan, celui qui deviendra son meilleur ami, qui va tout changer. Suite à cette rencontre elle décide de s’inscrire dans le centre équestre des Quatre-Fers où elle fera la connaissance d’autres jeunes passionnés, de chevaux aux caratères bien trempés et d’animaux de toutes sortes. A partir de ce moment là, gags et cabrioles en tout genre vont s’enchainer : du comique burlesque coloré, magnifiquement illustré par Stefano Turconi , et écrit par Lili Mésange. L’univers et les gags présentés sont très réalistes et rappellera de nombreux souvenirs à celles (et ceux) qui se sont déjà essayés à cette pratique. Une BD passionnante somme toute pour toutes les cavalières en herbe ou seulement pour les amoureux de cheval. Soulignons également un véritable effort du détail, une description assez précise des différentes races équines, de leurs robes, ou encore de leur anatomie, qui donnent à cette BD une portée éducative.

Carnets de Cerise

 

Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Curieuse à l’extrême, elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu'elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent… En suivant les investigations de la jeune Cerise, Joris Chamblain propose un conte moderne, doux, alerte et naïf. La narration fluide s’effectue à travers le regard de Cerise, en incluant des pages de son calepin - illustrées de dessins et accompagnées de « photographies » - au sein des planches classiques, dans lesquelles s’immiscent, de temps à temps, des esquisses enfantines. Une œuvre extrêmement convaincante sur tous les plans, où enfants comme adultes, trouveront un plaisir certain à feuilleter ces ouvrages. Récompensée à Angoulême, c'est un vrai bijou.

Les elfées

 

Quatre adolescentes passionnées de musique souhaitent fonder leur groupe. Une histoire qui semble banale, mais le quotidien des jeunes filles va être soudainement chamboulé. Nos héroïnes en herbe vont devoir luter contre des forces maléfiques qui tentent de détruire les derniers vestiges de la féerie sur terre. Des dessins aux airs de manga avec une touche de couleurs vives et un scénario qui fait mouche auprès de nos jeunes lectrices.

Amulet

 

Endeuillés par la mort de leur père, Emily, Navin et leur mère emménagent dans une étrange bâtisse qui appartenait à leur arrière-grand-père. Ce nouveau départ est semé d’embuches car leur nouvelle demeure semble être à l’origine de la disparition mystérieuse de la mère des deux jeunes enfants. S’en suit donc une aventure à la recherche de leur mère qui mènera les deux héros au-delà de ce qu’ils pouvaient imaginer. Cette BD est une très belle initiation à la BD d’aventure fantastique ! Kazu Kibuishi, maitrise totalement son récit et offre une histoire rythmée, dans une ambiance tantôt légère, tantôt effrayante où nos lecteurs ne seront pas au bout de leurs suprises. Côté graphique, c’est une belle réussite ! Les dessins colorés s’inspirant légèrement de l’univers manga conviennent bien à cette épopée fantastique.

Chocola et Vanilla

 

Contrairement à Chi une vie de Chat, Chocola et Vanilla est un manga qui se lit dans le sens japonais et qui n’est pas coloré. Cette série de 8 tomes nous entraine dans un univers magique où deux jeunes sorcières, Vanilla et Chocola, prétendantes au titre de reine du royaume magique, doivent gagner le cœur d’un maximum de garçons humains. Elles sont donc tout naturellement envoyées dans notre monde où tout semble dépaysant. Une course romantique effrénée et drôle teintée de magie, de féérie et de sorcellerie ! Un manga haut en couleur pour tous les âges qui est une bonne initiation au genre du manga ! Pour toutes les fans de magie !

La rose écarlate

 

Suite à l’assassinat de son père, la jeune Maud de La Roche n’a qu’une idée en tête : débusquer le meurtrier et venger la mort de son cher père. Pour cela, Maud va faire la rencontre de Guilhem de Landrey, jeune comte le jour et Robin des bois des temps modernes la nuit sous le pseudonyme du Renard. Sensible à l’histoire de la jeune fille, le comte décide de lui proposer son aide dans sa traque. Il va enseigner à Maud les fondamentaux de l’escrime. Dès lors il ne s’agit plus de Maud de La Roche mais de Rose Ecarlate, justicière de profession. Ensemble, les deux justiciers vont connaître de multiples aventures et voir naître des sentiments plus profonds en eux… Entres énigmes à résoudre et secrets à percer, la vie de Maud ne sera plus jamais pareille. La rose écarlate c’est la réunion entre deux mondes : celui du manga et celui de la BD traditionnelle franco-belge. Un melting pot pour le moins réussi !

Le vent dans les saules

 

Le vent dans les saules est une adaptation du roman jeunesse de Kenneth Grahame, un grand classique de la littérature enfantine. BD fantastique animalière, nous suivons l’histoire de Monsieur Taupe qui part de chez lui afin de prendre un grand bol d’air. Sur sa route, il croise Monsieur Rat avec qui il vivra d’incroyables aventures. Une histoire d’animaux dans un coin de campagne teintée de poésie qui nous entraine dans une balade rafraichissante, merveilleusement dessinée par Michel Plessix. Une BD qui, comme le roman, se doit d’être lue par toute la famille.

Le monde selon François

 

Conteur, inventeur d’histoire en tout genre, rêveur, affabulateur, qu’y a t’il de mal à cela lorsque l’on est un petit garçon à l’imagination débordante ? Tel est François notre héros qui a parfois bien du mal à comprendre la réalité et la brutalité du monde adulte. Son arme face à cette réalité il a son imagination. Confronté à des thèmes tel que le divorce, la gestion du temps, les parents absents, notre héros nous plonge dans son univers, un univers débordant de péripéties en tout genre, dont il est le héros et où il peut trouver sa place. Des dessins très colorés aux traits vifs, teintés de fantastique qui s’adaptent très bien à ce monde imaginaire qui se dessine sous nos yeux. Une BD à conseiller à partir de 9 ans mais que nous « imaginons » convenir à un public très large.

Le collège invisible

 

Guillaume, élève en école de magie, ne brille pas par ses bonnes notes et fait plutôt figure de brebis galeuse au sein de sa classe. Pour remédier à cela, Guillaume a trouvé la parade implacable : demander à son ami Thomas de lancer un sort à l’ordinateur pour truquer sa note. Le plan se déroule sans accroc, et le résultat est même au delà de ses espérances : il rafle la 1ère place de la classe. Sauf qu’au même moment dans le monde du petit peuple, truffé de lutins et de fées, le mal absolu est sur le point de réapparaître. Ils décident donc d’aller chercher le meilleur magicien du collège invisible, qui n’est autre que… Guillaume ! L’imposteur se retrouve propulsé au rang d’espoir national. Jusqu’où sa roublardise l’emmènera-t-elle ? A vous de le découvrir dans cette série à la "Harry Potter" qui mélange tours de magie, dépassement de soi et espèces mystiques.

Enfants d'ailleurs

 

Rebecca, Maxime, Noé et Théo sont 4 pré-ados tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Un jour, en quête de sensations fortes, ils décident de pénétrer dans une maison réputée « hantée », celle du grand-père de Rebecca, « le père Gab ». Ils découvrent un projecteur qui les plonge dans un monde parallèle déroutant. Prisonniers de ce nouveau monde, ils vont devoir apprendre à survivre au milieu de créatures d’un autre temps, comme des dragons ou encore des monstres sournois appelés « ombres ». Mais ils vont également apprendre à cohabiter avec les habitants pacifiques de cette cellule intra-temporelle. Malgré cet attrait pour cette nouvelle dimension, les enfants vont chercher par tous les moyens un ticket de retour vers leur monde, celui auquel ils appartiennent réellement. Une BD action/fantastique où l’imaginaire et le voyage sont les maîtres mots.

Esteban

 

Cette BD nous conte l’histoire d’un jeune indien, Estban, qui rêve de prendre la mer à bord d’un baleinier. Accepté à bord du Leviathan, un gigantesque baleinier à voiles, il embarque donc pour une chasse entre le cap Horn et l’Antarctique. Mais la vie sur un bateau n’est pas facile lorsque l’on a que 12 ans… Un beau récit initiatique, doté d’une forte narration saisissante de réalisme sur l’univers rude des marins de cette époque. Le découpage de la BD fonctionne très bien et on suit l’apprentissage du jeune Esteban, ainsi que ses premiers pas en tant que « jeune » loup de mer. Porté par un dessin doux et une esthétique fluide, les traits de crayons nous plongent si bien dans le récit qu’on croirait sentir les embruns de l’océan sur nos visages !

Percevan

 

Percevan est une série d’héroïc fantasy pour la jeunesse qui a débuté en 1982 et qui continue encore à nous surprendre aujourd’hui. Elle conte l’histoire du preux chevalier Percevan, un héros médiéval qui ne redoute rien et n’hésite jamais à affronter les forces maléfiques. Muni de sa fidèle épée, Percevan est le héros parfait d’une série de fantasy. Si les dessins des premiers tomes peuvent surprendre au premier abord, la bd a su s’adapter et se moderniser au fil des années. Un univers médiéval mêlé de magie : classique mais efficace, Percevan est une référence du genre !