Traducteurs afghans - Une trahison française

Brice Andlauer (Scénario) | Pierre Thyss (Dessin) | Quentin Müller (Scénario)

4.33/5
Parution 12 févr. 2020
Pages 120
Genre Roman graphique
Éditeur LA BOITE A BULLES
Résumé
En Algérie, la France a abandonné nombre de harkis, quelques années plus tôt, c'était les hmongs... Et en ce début de 20e siècle, voici venu le tour des Tarjumans. Tarjuman est un mot ourdou signifiant traducteur. En effet la France a employé en Afghanistan nombre de traducteurs pour les épauler dans leurs missions. Mais, suite au retrait de nos troupes, à compter de 2014, la France a refusé l'asile à la majorité d'entre eux... Tous deux familialement et intimement marqués par les précédentes trahisons françaises, deux journalistes, Brice Andlauer et Quentin Müller ont décidé d'aller enquêter sur le terrain. Ils en sont revenus avec un livre dénonciateur.

Détails

Avis et notes

4,33 3 notes
5 étoiles 33%
4 étoiles 67%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Benoît Cassel
Benoît Cassel Publié le
4/5
L’armée française a eu besoin de traducteurs en Afghanistan. Des hommes qui ont choisi de la servir, croyant en la libération de leur pays. Une fois nos troupes retirées, ils ont été lâchés, abandonnés. Un livre coup de poing à la conscience !
L’armée française a eu besoin de traducteurs en Afghanistan. Des hommes qui ont choisi de la servir, croyant en la libération de leur pays. Une fois nos troupes retirées, ils ont été lâchés, abandonnés. Un livre coup de poing à la cons…
Francois
Francois Publié le
5/5
New-York, 11 septembre 2001. Deux avions s’écrasent sur le World Trade Center. Moins d’un mois après, les Etats-Unis à la tête d’une coalition, comprenant la France, engagent la guerre en Afghanistan pour traquer les responsables. Dans ce récit passionnant, on découvre comment certains afghans ont aidés les français avant d’être livrés à eux-mêmes face aux Talibans après le départ des occidentaux…
New-York, 11 septembre 2001. Deux avions s’écrasent sur le World Trade Center. Moins d’un mois après, les Etats-Unis à la tête d’une coalition, comprenant la France, engagent la guerre en Afghanistan pour traquer les responsables. Dans…
Bouquinista
Bouquinista Publié le
4/5
Le sujet du livre nous soumet un problème épineux : celui de l’abandon de l’Etat (français en l’occurrence) de ses « recrutés locaux » dans des zones « à risques » voire en guerre.

Dans cet album, il est question précisément des traducteurs afghans, mais on peut étendre et généraliser cet état de fait à bien des pays à travers le globe ; c’est un vrai problème mondial et non plus uniquement français.

Dans chaque pays, des « autochtones » font le choix (ou pas) d’aider les forces armées censées venir les « libérer » ou du moins éradiquer un problème existant. Le soucis c’est que lorsque qu’un désengagement est amorcé, les « collaborateurs » de l’armée se retrouvent sans protection, dans leur pays où ils sont alors considérés comme des « traitres ». Et pas seulement des traducteurs mais aussi des chauffeurs, des manutentionnaires, des agents d’entretien etc…

A titre informatif il faut dire que les « tutsis » employés dans les Ambassades de différents pays en ont fait les frais directs en se faisant massacrer par les Hutus devant les portes (dont l’armée avait refusé l’ouverture) desdites ambassades…

On voit que le problème n’est donc pas nouveau… le livre fait aussi mention des « harkis » d’Algérie et des « hmong » du Vietnam… L’Histoire a la mauvaise idée de se répéter… Et rien n’est jamais « pensé » pour l’ « après » ; égoïsme, individualisme, j’men-foutisme ?

La BD est aussi noire qu’en est le sujet. Les dessins illustrent parfaitement les propos. Je pense qu’ils sensibilisent bien les lecteurs à la problématique de ces « laissés pour compte », soulignant la précarité de leur situation, les dilemmes auxquels ils sont exposés et enfin le danger qui pèsent sur eux dès que leurs « employeurs » temporaires ont plié bagages…

Ici, il ne s’agit pas d’une BD philosophique où l’on pèserait le pour et le contre, le bien ou le mal, mais d’une sorte de reportage de guerre établissant des constats. Très réussi, on comprend parfaitement la situation.

A mon sens, cet album a quand même un peu « édulcoré » la partie de celui qui opte pour la migration et son long périple pour arriver à bon port… La réalité est bien plus épouvantable encore. Mais c’est vrai que tel n’était pas le centre du sujet…

Un beau témoignage, donc, des difficultés rencontrées par les réfugiés (ou ceux qui pourraient y prétendre), une bande dessinée pour adultes ou young-adults il me semble.

Un grand merci aux éditions « La boite à bulles » et à la Masse Critique de Babelio de m’avoir fait confiance pour cette lecture très instructive et réaliste.
Le sujet du livre nous soumet un problème épineux : celui de l’abandon de l’Etat (français en l’occurrence) de ses « recrutés locaux » dans des zones « à risques » voire en guerre.

Dans cet album, il est question précisément des tr…

Du même auteur

Tokyo pop city guide
Johan Chiaramonte
À pleines mains
Joseph Safieddine / Thomas Cadene ...
7 avis
Totems tome 1
Florence Thinard / Pierre Thyss ...
Totems tome 2
Florence Thinard / Pierre Thyss ...

Dans le même genre

Moonshadow
John Marc Dematteis / John J. Muth
3 avis
BDFugue loves
L'arrache-coeur
Jean-David Morvan / Maxime Peroz
1 avis