Quelque chose de froid

Hugues Labiano (Dessin) | Philippe Pelaez (Scénario)

3.89/5
BDFugue loves
Parution 6 mars 2024
Pages 64
Format Couverture rigide
Genre Polar BD
Éditeur GLENAT
Résumé
Vengeance meurtrièreOhio, 1936. Ethan Hedgeway est un truand qui a trahi Frank Milano, le parrain de la pègre de Cleveland. S'il pensait pouvoir mener une vie paisible ensuite, c'est raté. En guise de réponse, Milano réfugié au Mexique, démembre sa femme. Hanté par ce massacre, Hedgeway décide de revenir à Cleveland à la grande surprise des policiers qui comptent bien profiter de son retour pour lui soutirer de précieuses informations. Les autorités l'installent dans un hôtel minable où Ethan va faire la connaissance de personnages aussi baroques que lui, telle la ravissante unijambiste Victoria Jordan. Mais une autre affaire agite la région : dans les bas-fonds du quartier de Kingsbury Run, là où sévit la misère la plus crasse, un tueur en série sème des cadavres mutilés autour du bidonville. Ethan, fasciné par ces crimes odieux, va peu à peu sombrer dans un sordide engrenage meurtrier sans imaginer que le véritable tueur, tout proche, pourrait bien prendre ombrage de ce dangereux concurrent... Ethan pourra-t-il s'arrêter à temps ? Avec ce polar sanglant aux dialogues ciselés, Philippe Pelaez nous offre le récit d'une vengeance brutale. Un album à l'ambiance sombre et crépusculaire qui signe le retour d'Hugues Labiano chez Glénat, et rappelle le film noir américain des années 30 et 40. L'album est accompagné d'un cahier de 8 pages, pour une plongée sans pareil dans le monde impitoyable de la mafia à la fin de la prohibition.

Détails

Avis et notes

3,89 9 notes
5 étoiles 11%
4 étoiles 78%
3 étoiles 0%
2 étoiles 11%
1 étoile 0%
J. Milette de BDGest
J. Milette de BDGest Publié le
4/5

Un pastiche réussi. Comme c'est triste de penser qu’il ne reste plus que deux volets à cette série.
Hervé de BDthèque
Hervé de BDthèque Publié le
2/5
Par contre le dessin de Labiano, dans la version grand format noir et blanc, ne souffre d'aucun défaut, au contraire, l'édition n&b vient renforcer la noirceur du récit. Bref, un avis assez réservé sur ce titre. Dommage.
MatthieuCLZ
MatthieuCLZ Publié le Achat vérifié
4/5
Hommage aux « films noirs », cet album en reprend tous les codes, tant au niveau du scénario que du graphisme. Seule la femme s’avère finalement moins fatale que dans les films du genre. On ne peut s’empêcher de penser aussi à la série BD « Le Tueur », avec ses longs monologues en voix off, truffés d’aphorismes et de cynisme. Mais cette référence est un compliment dans mon esprit. Le dessin, très travaillé au niveau des décors, des cadrages et des éclairages, est un peu maladroit sur certains gros plans de visages. Mais l’ambiance est parfaitement rendue et l’ouvrage demeure d’un très bon niveau.
Hommage aux « films noirs », cet album en reprend tous les codes, tant au niveau du scénario que du graphisme. Seule la femme s’avère finalement moins fatale que dans les films du genre. On ne peut s’empêcher de penser aussi à la série…

Du même auteur

Quelque chose de froid (édition noir et blanc)
Philippe Pelaez / Hugues Labiano
1 avis
BDFugue loves
Bagnard de Guerre (prix découverte)
Philippe Pelaez / Francis Porcel
Six tome 2
Philippe Pelaez / Javier Casado
4 avis
Le gigot du dimanche
Philippe Pelaez / Espe
3 avis
Neuf + ex-libris offert
Philippe Pelaez / Guenael Grabowski
ex-libris offert
Hiver, à l'opéra
Philippe Pelaez / Alexis Chabert
6 avis
BDFugue loves
L'enfer pour aube tome 2 + ex-libris offert
Philippe Pelaez / Tiburce Oger
3 avis
ex-libris offert
Hiver, à l'opéra (éd. toilée)
Philippe Pelaez / Alexis Chabert