Pucelle tome 1 - Débutante

4,6
7
7 avis
Auteurs : 

Florence Dupré la Tour (Scénario, Dessin)

Date de parution : 15 Mai 2020

Genre : BD d'Humour
Voir plus
Ajouter à mes envies

BDfugue

Retrait en librairie

Vendez le votre

7 avis

4,6

4,6
4,6
basé sur 7 notes
  • coup de coeur
    • avatar

    • Vincent de BDfugue Annecy

      J'ai découvert Florence Dupré la Tour en 2006 avec le titre Forever Ma Sœur. Florence a une sœur jumelle, Béné, et j'avais adoré passer cette année drôle et rocambolesque avec elles dans cette première bande dessinée inspirée de leur adolescence. Une première base autobiographique qui a depuis été source d'inspiration pour d'autres ouvrages encore : Forever Summer, complémentaire au premier, plus récemment le tome 1 de Cruelle... et désormais Pucelle !
      On pourrait penser le titre provocateur, mais il est en réalité extrêmement bien vu car il évoque l'ignorance sexuelle -péjorativement, on n'est pas ici avec Madonna, comme une vierge, touchée pour la très première fois- mais il fait aussi référence à une des seules et uniques femmes héroïques apprises dans les livres d'histoire des écoliers : Jeanne d'Arc, surnommée Jeanne La Pucelle. Car Florence ne se contente pas de raconter son enfance, elle révèle aussi en filigrane l'endoctrinement sociétal de la dominance de l'Homme sur la Femme par la fracture de l'inégalité de leurs places respectives dans l'éducation et l'information. La femme est soumise à l'homme, héros puissant qui a tous les droits, ce qui est normal puisque son rôle quotidien est si important en comparaison à celui du sexe faible qu'il mérite tous les égards, une écoute silencieuse, une dévotion totale... Attention, la femme n'a pas à se plaindre puisqu'elle a la chance de pouvoir s'occuper des enfants, a le plaisir de tenir sa maison, bénéficier parfois même d'un partage amical avec d'autres femmes en surveillant les enfants lors d'une sortie. Mais Florence, aussi jeune qu'elle soit voit bien que quelque chose est déséquilibré... et réagit ! Tout ces tabous, ces non-dits, ces arrangements avec la réalité ne la laissent pas indemne.
      Sous couvert du quotidien - certes peu ordinaire d'une famille française expatriée plusieurs années en Argentine, vivant dans les hautes sphères de la bourgeoisie, ensuite repartie vivre dans un domaine près de Troyes, pour finalement tout quitter à nouveau pour la Guadeloupe -, Florence Dupré la Tour nous livre avec une franchise sans concession les conséquences de la méconnaissance, à commencer par "la chose qui ne doit pas être dite".
      J'ai adoré cette lecture. J'ai adoré être tout de suite pris dans ce récit, impatient de découvrir chaque nouvelle page, chaque nouvelle frasque, avec des moments tantôt effarants, scandaleux, extrêmement drôles, curieux... mais ô combien bienvenus pour grandir soi-même, réagissant à son histoire, nous interpelant en conséquence sur la nôtre.
      Suite à ce tome admirable, je suis allé parler à ma fille, préado de son état, et évoquer avec elle ce qui doit être dit... Une discussion passionnante et certainement nécessaire a découlé de la lecture de cette bande dessinée. Comment ne pas l'aimer très fort ensuite ?

      Lire plus
    • avatar

    • Benoît Cassel de planetebd.com

      La petite Florence a grandi dans une famille catholique pratiquante où la sexualité est un tabou. Un récit autobiographique féministe et construit avec intelligence.

      Lire plus
  • coup de coeur
    • avatar

    • Gaëlle de BDfugue Annecy

      Après Cruelle qui m'avait déjà fait hurler de rire et d'horreur, Florence Dupré La Tour enfonce le clou en se concentrant ici sur cette chose ultra taboue dans sa famille : la sexualité. Et loin d'être un détail, cette ignorance prend des proportions ahurissantes à mesure que Florence grandit, toujours aussi ignorante et paniquée par "la chose".
      Tout aussi diaboliquement drôle et honnête que le premier volume, cette autobiographie est désarmante.

      Lire plus
    • avatar

    • La Rédaction de BD CAF'MAG

      Avec beaucoup d’autodérision, d’humour et de liberté, Florence Dupré La Tour raconte, au travers de son histoire personnelle, les ravages des non-dits, le carcan familial bourgeois, la place « d’esclave » des femmes au foyer et la toute-puissance des hommes.

      Lire plus
    • avatar

    • Y. Machado de BDGest

      Aussi mordant que nécessaire, Débutante est une entrée en matière raffinée et caustique. La suite, et fin, naviguera de l’adolescence à la majorité, jusqu’à ce que l’héroïne fasse « la chose ». Une balade s’annonçant déjà exaltante et corrosive !

      Lire plus
    • avatar

    • bd.otaku de Les Sentiers de l'Imaginaire

      Dans le deuxième volet de son roman graphique autobiographique, Florence Dupré Latour évoque son enfance privilégiée d’expatriée à Buenos Aires puis en Champagne et en Guadeloupe en compagnie de son double, sa moitié, sa sœur jumelle Béné. Il y a de superbes pages nostalgiques et tendres qui occupent de « grands espaces » pleine page ou de larges vignettes aquarellées en gris clair et rose pâle qui rappellent à la fois Blutch et Catherine Meurisse. Mais elle dépeint également de façon satirique les tabous régnant dans sa famille catholique où l’on ne parle ni de la puberté ni de la sexualité, son éducation conservatrice et les questions que se posent la fillette. Sous l’humour et l’autodérision pointe la dénonciation : de la religion, de l’école et même de la bande dessinée ! Le dessin devient alors cru voire violent et les faciès grotesques. Le découpage est très inventif et l’autrice joue sur les cases, les casses, le code chromatique et le symbolisme. Dépassant l’anecdotique, Florence Dupré nous livre une œuvre au vitriol, drôle, pudique et touchante à la fois. Une œuvre féministe à faire lire par tous !

      Lire plus
    • avatar

    • Cléophée de Comixtrip

      À l’image d’autres œuvres autobiographiques portant sur la sexualité comme Elle ne rentre pas celle de mon mari ou Solitude d’un autre genre, Pucelle est une BD coup de poing, extrêmement émouvante. Elle nous dévoile avec une franchise sans concession les conséquences de la méconnaissance. Un récit d’utilité publique, qui parlera à tous. À se procurer et à lire de toute urgence, vivement la suite !

      Lire plus

Détail

  • Série : PUCELLE
  • Tome N° 1
  • Album : DÉBUTANTE
  • Date de parution : 15 Mai 2020
  • Référence : 9782205076493
  • Reliure : Couverture rigide
  • Nombre de pages : 184
  • Poids : 826 g.
  • Dimensions : 27,0 x 20,5 cm
  • Langue : Français
  • Editeur : Dargaud
  • Auteurs : 

    Florence Dupré la Tour (Scénario, Dessin)