Missy

Benoît Rivière (Scénario) | Hallain Paluku (Dessin)

5/5
Parution 2 nov. 2006
Pages 78
Genre BD Indépendante
Éditeur LA BOITE A BULLES
Résumé
Etoile de cabaret la nuit, Missy redevient chaque matin cette grosse femme dont le monde entier se contrefiche. Une fois leur curiosité et leur désir assouvis, ses amants l'abandonnent invariablement au saut du lit. Rythmé entre adoration et répulsion, l'équilibre de Missy ne tient qu'à un fil. Un fil sur lequel tire l'impitoyable Dud, le gérant du cabaret. Afin que les hommes cessent de ne voir en elle qu'un simple objet de fantasmes, Missy décide de maigrir, au risque de perdre ce qui l'a imposée sur scène : ses formes généreuses. Mêlant tristesse et tendresse, les auteurs mettent en scène toute la légèreté et l'hypocrisie humaine en matière de séduction amoureuse. Un dénommé Mario, tapi dans l'ombre du comptoir du cabaret, la regarde chaque soir d'un oeil énamouré. Lever le voile des apparences semble bien difficile dans cette histoire.

Détails

Avis et notes

5,00 2 notes
5 étoiles 100%
4 étoiles 0%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Yoann
Yoann Publié le
5/5
Missy est une star, LA STAR pulpeuse d'un cabaret. Elle fait le show final, celui que tous attendent. Elle fait des envieuses avec ses formes voluptueuses, et chaque client ne rêve que d'une chose : être celui qui pourra repartir avec elle le soir venu. Ça, c'est pour le coté face ... Pour le coté pile, Missy n'est pas heureuse, les hommes, une fois passée la curiosité et le désir assouvi partent au lever du lit en claquant la porte. Au bord du gouffre, elle fait un régime drastique pour essayer de trouver l'amour et plus seulement l'homme qui partagera son lit un soir ... Mais est-ce vraiment la solution ? Est-ce que son poids est le problème ? Missy trouvera-t-elle enfin ce qu'elle cherche ou sera-t-elle encore déçue ? Pour parler indirectement de la grossophobie, les auteurs ne l'abordent pas en frontal mais à travers l'histoire de Missy cette femme qui est à bout et qui ne veut plus être un objet. La véritable force de ce roman se situe dans le parti pris de ne pas mettre de visage aux personnages (probablement pour dire : ça peut être vous, moi, elle, lui.. tout le monde). Alors, comment faire passer les sentiments sans les regards, sans les sourires (un peu comme aujourd'hui avec les masques) ? Ce tour de force est véritablement bien réussi avec une écriture intelligente, on ressent tout comme si on était à la place de Missy. Et cette finnnnnnnnnnnnnnn ... Parfois, on vous dit Fais-moi confiance, lis cette BD alors qu'initialement vous ne l'auriez pas ouverte. C'est ce qui m'est arrivé avec cette lecture qui date de 2006. Je l'ai lu et je sais qu'elle me marquera, qu'elle restera dans ma mémoire longtemps, très longtemps. J'en ai encore des frissons. Alors vous le comprenez c'est bien plus qu'un coup de cœur.
Missy est une star, LA STAR pulpeuse d'un cabaret. Elle fait le show final, celui que tous attendent. Elle fait des envieuses avec ses formes voluptueuses, et chaque client ne rêve que d'une chose : être celui qui pourra repartir avec …
Yannick Chazareng
Yannick Chazareng Publié le
5/5
Au-delà de l'histoire classique de la strip-teaseuse en mal d'amour, c'est surtout le style graphique qui fait l'originalité de Missy.

Dans le même genre

J'ai tué Adolphe Hitler
Jason / Hubert
2 avis
bretagne
Pierre Wazem
marie ; flip book
Claude Zurcher / Richard Carrier
autopsie d'une légende
Jean-François Caritte
rapide-blanc
Pascal Blanchet