Les ombres

Hippolyte (Dessin, Couleurs) | Vincent Zabus (Scénario)

4.67/5
Parution 3 oct. 2013
Pages 184
Genre BD Indépendante
Éditeur PHEBUS
Résumé
Une salle d'interrogatoire à la lumière crue. Une chaise, un bureau. C'est dans ce décor dépouillé que l'exilé n° 214 voit son destin se sceller. Au terme d'un long périple, tête baissée, dos voûté, il demande l'asile. Poussé à l'aveu, il doit, pour obtenir le précieux sésame, revenir sur son passé et sur les raisons qui l'ont contraint à l'errance. Lui et sa soeur n'avaient d'autre choix que de fuir leur terre natale mise à feu et à sang par des cavaliers sanguinaires. Effrayés et sans repères, ils ont traversé les forêts, les déserts, les villes et les mers : une véritable épopée peuplée d'êtres aussi mystérieux qu'effrayants, de l'ogre capitaliste au serpent-passeur, des sirènes trompeuses à ces ombres frémissantes et omniprésentes, comme des voix venues de l'au-delà. L'odyssée de deux enfants érigés malgré eux en symboles des minorités opprimées luttant pour leur survie et leur liberté. Vincent Zabus et Hippolyte livrent avec Les Ombres une fable contemporaine et sensible, onirique et subtile sur l'exil et la condition des réfugiés. Alliant poésie et gravité, le trait d'Hippolyte suit la courbe des émotions des personnages, mêlant la puissance de l'encre à la douceur de l'aquarelle, couleurs lumineuses et ombres saisissantes.

Détails

Avis et notes

4,67 3 notes
5 étoiles 67%
4 étoiles 33%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Benoît Cassel
Benoît Cassel Publié le
5/5
Un exilé raconte le périple tragique qui l’a amené à quitter sa terre, à fuir l’horreur et à traverser les frontières, vers un ailleurs indéfini. Une allégorie virtuose et introspective sur la problématique de l’exil (politique).
ginevra
ginevra Publié le
4/5
Pour le ton différent sur le thème de l'exil : pas larmoyant et pas moralisateur. Pour les dessins dont la douceur tranche avec la dureté du récit.
sleepyjohn
sleepyjohn Publié le
5/5
Un album d'Hippolyte c'est toujours une nouvelle aventure, celui ci est sans doute à placer tout au sommet de cette pyramide. Un monument, un livre magnifique sur l'exil, une vraie belle fable contemporaine (et comment !), universelle et touchante au plus haut point, portée par des dessins enchanteurs et toujours surprenants : l'ogre capitaliste, le serpent passeur, le caïd de la ville, ces magnifiques souvenirs qui inondent le ciel comme des fantômes...
On est un peu entre Gustave Doré et Miyazaki, tout en étant hautement personnel.. une tuerie et assurément l'un des meilleurs livres de l'année.
Un album d'Hippolyte c'est toujours une nouvelle aventure, celui ci est sans doute à placer tout au sommet de cette pyramide. Un monument, un livre magnifique sur l'exil, une vraie belle fable contemporaine (et comment !), universelle …

Du même auteur

Les larmes du seigneur afghan (édition spéciale)
Pascale Bourgaux / Vincent Zabus ...
les larmes du seigneur afghan
Pascale Bourgaux / Vincent Zabus ...
5 avis
les petites gens tome 1
Vincent Zabus / Thomas Campi
7 avis
Les ombres
Hippolyte / Vincent Zabus