Les longues traversées

Christian Cailleaux (Dessin, Couleurs) | Bernard Giraudeau (Scénario)

3/5
BDFugue loves
Parution 19 mai 2011
Pages 80
Genre Aventure BD
Éditeur DUPUIS
Résumé
Diego, le matelot à quai, et Théo, l'ancien marin apprenti écrivain, nous entraînent sur les quais du port de Lisbonne, à la poursuite de leurs rêves d'enfance, préservés dans leur mémoire ou abîmés par la vie. Aux récits de voyages de Diego se mêlent les fantasmes d'écrivain de Théo, tous deux obsédés par le fantôme de femmes réelles, imaginaires ou disparues dont ils réveillent le souvenir au gré de leur conversations. De rêves chimériques en vraies blessures, Diego et Théo réinventent leur vie, dans l'attente d'un départ qui n'a jamais lieu. C'est le deuxième album de Bernard Giraudeau et Christian Cailleaux. Traversé par les thématiques chères à Giraudeau (la marine, le voyage, l'amour) cet album allie structure narrative solide, élan poétique et subtilité graphique.

Détails

Avis et notes

3,00 4 notes
5 étoiles 0%
4 étoiles 25%
3 étoiles 50%
2 étoiles 25%
1 étoile 0%
vedge
vedge Publié le
3/5
Un bandeau entoure l'ouvrage : l'ultime récit de Bernard Giraudeau. Un choix TéléramaUn bandeau rouge, et pourquoi pas un bandeau noir ?Cela claque comme une ultime insulte à l'homme qui fut entier et non vendeur multi-cartes.Le dessin est beau, calme, simple, doucement mélancolique, entre douceur de mer et glissement des sentiments.Le texte est trop verbeux (peut-on porter un jugement critique sur un défunt ? je le fais), dommage.La quantité du coup prend le pas sur ce qui reste de la qualité néanmoins, mais aurait gagné à plus de concision.Les couleurs sont criantes de la vérité des sentiments qui se livrent dans les cases.Une histoire de femmes aussi, dont les personnages et les destins s'entrecroisent pour créer une vision douce amère de deux marins à quai, avec plus de souvenirs que de projets.Un ouvrage assez réussi donc avec un plus pour le dessin et les quelques réserves, citées plus haut, pour le texte.
Un bandeau entoure l'ouvrage : l'ultime récit de Bernard Giraudeau. Un choix TéléramaUn bandeau rouge, et pourquoi pas un bandeau noir ?Cela claque comme une ultime insulte à l'homme qui fut entier et non vendeur multi-cartes.Le dessin…
Benoit Cassel
Benoit Cassel Publié le
4/5
Théo, un ancien marin reconverti à l’écriture, s’aventure à Lisbonne pour son futur projet de roman. Il y rencontre Diego et Isabella… Un récit poétique, parfaitement écrit et impeccablement porté par le dessin.
Thierry
Thierry Publié le
3/5
Beaucoup d'élégance et de douceur dans le dessin de Christian Cailleaux, et très grande qualité d'écriture de la part de Bernard Giraudeau : un bel hommage posthume à cet homme attachant.

Du même auteur

les longues traversées ; édition spéciale
Christian Cailleaux / Bernard Giraudeau
Les imposteurs
Christian Cailleaux
1 avis
piscine molitor (édition spéciale)
Christian Cailleaux / Hervé Bourhis
piscine molitor
Christian Cailleaux / Hervé Bourhis
5 avis
BDFugue loves
La revue dessinée tome 1
La Revue Dessinee
3 avis
BDFugue loves
blue train
Christian Cailleaux / Laurent Bouhnik
blue train
Christian Cailleaux / Laurent Bouhnik