La solitude du marathonien de la bande dessinée

4,7
6
6 avis
Auteurs : 

Adrian Tomine (Scénario, Dessin) / 

Jean-François Rey (Lettrage) / 

Jean-Baptiste Bernet (Traduction)

Date de parution : 08 Octobre 2020

Genre : Roman graphique
Voir plus
Ajouter à mes envies

BDfugue

Retrait en librairie

Vendez le votre

6 avis

4,7

4,7
4,7
basé sur 6 notes
  • avatar

  • Paul de BDfugue Nice

    Adrian Tomine dans le (difficile) exercice du carnet de notes autobiographiques avec un thème: la difficulté d'obtenir le respect et la notoriété (ou la paix) lorsque l'on est angoissé, hypocondriaque et peu sûr de soi. Ce qui pourrait être un album nombriliste devient un régal d'anecdotes sur le milieu de la bande dessinée (Angoulême est aussi citée deux fois!). Parfois gênantes, mais toujours drôles ces petites histoires sont aussi plaisantes qu'une récréation.

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Gaëlle de BDfugue Annecy

    Dans ce carnet à petits carreaux, ce sont des dizaines d’anecdotes dont certaines à peine probables, que l’auteur livre en toute sincérité.
    Il y expose sans fards, ses pires hontes, ses doutes et les nombreux râteaux qu’il s’est pris dans sa vie d’illustrateur.
    J’ai beaucoup apprécié ces confessions extrêmement touchantes et éclairantes sur le statut d’auteur de BD indé aux Etats-Unis.
    Un seul regret : on ne sait toujours pas comment prononcer TOMINE ! Mais apparemment on n’est pas les seuls... Profitez-en pour découvrir son titre Les Intrus, enfin réédité !

    Lire plus
  • avatar

  • Sophie Gindensperger de Bodoï

    Ces confidences, partagées de son trait précis et épuré posé sur un papier quadrillé, pourraient créer avec le lecteur une empathie complice qui désamorcerait l’embarras ressenti. C’est tout l’inverse : les mimiques gênées et le découpage du récit, avec ses chutes toujours abruptes, enferment avec lui lecteur dans ces moments de malaise. Ce qui en fait de ce recueil joliment édité sous forme de carnet de bord un travail de catharsis à la fois drôle et cruel, jamais vraiment léger, mais pétri d’honnêteté.

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Vincent de BDfugue Annecy

    L'élégance du trait, la malice de son autodérision, sa sincérité intimiste, l'envers du décor du monde de la bande dessinée, la beauté de l'objet-livre conçu tel un vrai carnet... Adrian Tomine nous régale de ce dernier ouvrage drôle et touchant à la fois !
    Et cette citation de Daniel Clowes en préambule, qui résume bien l'esprit de l'ouvrage : "c'est comme être l'un des joueurs de badminton les plus célèbres du monde", réponse qu'il avait faite en interview sur le fait d'être l'un des dessinateurs les plus célèbres du monde.

    Lire plus
  • avatar

  • Damien Canteau de Comixtrip

    La solitude du marathonien de la bande dessinée : les embarras nombreux d’un auteur talentueux, entre déboires, soif de reconnaissance, difficultés à surmonter, famille aimante et humour puissant.

    Lire plus
  • avatar

  • Florian Zalewski de Avoir-Alire

    Un regard autobiographique caustique sur le monde de la bande dessinée et le métier, difficile et solitaire, de dessinateur.

    Lire plus

Détail

  • Album : LA SOLITUDE DU MARATHONIEN DE LA BANDE DESSINÉE
  • Date de parution : 08 Octobre 2020
  • Référence : 9782360811847
  • Nombre de pages : 162
  • Poids : 398 g.
  • Dimensions : 21,0 x 14,5 cm
  • Langue : Français
  • Editeur : Cornélius
  • Collection : RAOUL
  • Auteurs : 

    Adrian Tomine (Scénario, Dessin) / 

    Jean-François Rey (Lettrage) / 

    Jean-Baptiste Bernet (Traduction)

  • Les intrus

    Adrian Tomine / 

    Marion Ollivier

    ...
  • 32 histoires

    Adrian Tomine

  • scènes d'un mariage imminent

    Adrian Tomine / 

    Vincent Bernière

    ...
  • blonde platine

    Adrian Tomine

  • loin d'être parfait

    Adrian Tomine / 

    Vincent Bernière

    ...
  • insomnie ; et autres histoires

    Adrian Tomine / 

    Vincent Bernière

    ...
  • 32 histoires

    Adrian Tomine