La brigade de répression du félinisme - Ou comment l'homme a voulu vaincre le chat pour sauver l'amour

Elena Vieillard (Dessin) | François Szabowski (Scénario)

3.5/5
Parution 5 juin 2019
Pages 128
Format Couverture souple
Genre Humour BD
Éditeur LA BOITE A BULLES
Résumé
Un jour, François a une révélation : et si son célibat était dû aux chats ? Et si c'était à cause d'eux que les hommes n'arrivaient pas à construire une relation durable avec les femmes ? Mais si, voyons ! Avec ces félins à disposition, fini les compromis, la patience... à la moindre difficulté rencontrée par le couple, elle préférent rentrer chez elles et caresser leur chat... À ce dérèglement mental, François avait donné un nom : Le félinisme ! Alors, pour sauver la société de ce fléau, quoi de mieux que des virées nocturnes pour éradiquer les chats du quartier ? La preuve : dans les rues, l'amour semblait reprendre ses droits, et une ydille voir le jour entre François et Roxane. Mais c'était sans compter sur l'arrivée de Topaze - ou plutôt Igor - un chat Russe doté de la parole, bien décidé à aider François à exterminer ses congénères... dans une première étape !

Détails

Avis et notes

3,50 2 notes
5 étoiles 0%
4 étoiles 50%
3 étoiles 50%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
ginevra
ginevra Publié le
3/5
Comment un homme va décider de se débarrasser du maximum de chats pour se débarrasser aussi du fléau du félinisme. Les malheureux atteints de ce syndrome donnent plus de valeurs aux chats qu'aux humains selon François. Et, toujours selon lui, il reste célibataire à cause des chats que les femmes lui préfèrent.Cela donne une amusante transcription de ce à quoi peut conduire une doctrine exacerbée. Selon le moment, les lecteurs peuvent remplacer chat par n'importe quel groupe stigmatisé par d'autres (racisme, machisme, homophobie, intégrisme de tous bords…). Ici les chats dominants sont les chats russes qui savent parler et sont plutôt féroces. François devient leur collaborateur numéro 1 jusqu'à devenir le chef de l'humanité restante.Les graphismes sont caricaturaux mais cela convient parfaitement au propos de l'album.
Comment un homme va décider de se débarrasser du maximum de chats pour se débarrasser aussi du fléau du félinisme. Les malheureux atteints de ce syndrome donnent plus de valeurs aux chats qu'aux humains selon François. Et, toujours sel…
La Rédaction
La Rédaction Publié le
4/5
Cet album est une fable, qui nous renvoit à notre société, où les uns décident pour les autres, et conduit à des génocides, l'exclusion, la peur de l'autre.

Dans le même genre

Dominos
Thea Rojzman / Abdel De Bruxelles
3 avis
Babor à la rescousse des cacaouates
Baborlelefan / Hector De De Gevigney
Davy Mourier VS tome 3
Davy Mourier
2 avis
Le chat Pelote tome 2
Christine Beigel / Pierre Fouillet
Le nouveau président
Yann Rambaud
4 avis
Les nouvelles aventures de Nabuchodinosaure tome 3
Patrick Goulesque / Roger Widenlocher