Radium girls

Cy. (Scénario, Dessin, Couleurs)

4.5/5
BDFugue loves
Parution 26 août 2020
Pages 136
Format Couverture rigide
Genre BD Documentaire
Éditeur GLENAT
Résumé
Des destins de femmes sacrifiées sur l'autel du progrès.New Jersey, 1918. Edna Bolz entre comme ouvrière à l'United State Radium Corporation, une usine qui fournit l'armée en montres. Aux côtés de Katherine, Mollie, Albina, Quinta et les autres, elle va apprendre le métier qui consiste à peindre des cadrans à l'aide de la peinture Undark (une substance luminescente très précieuse et très chère) à un rythme constant. Mais bien que la charge de travail soit soutenue, l'ambiance à l'usine est assez bonne. Les filles s'entendent bien et sortent même ensemble le soir. Elles se surnomment les « Ghost Girls » : par jeu, elles se peignent les ongles, les dents ou le visage afin d'éblouir (littéralement) les autres une fois la nuit tombée. Mais elles ignorent que, derrière ses propriétés étonnantes, le Radium, cette substance qu'elles manipulent toute la journée et avec laquelle elles jouent, est en réalité mortelle. Et alors que certaines d'entre elles commencent à souffrir d'anémie, de fractures voire de tumeur, des voix s'élèvent pour comprendre. D'autres, pour étouffer l'affaire...<br>La dessinatrice Cy nous raconte le terrible destin des Radium Girls, ces jeunes femmes injustement sacrifiées sur l'autel du progrès technique. Un parcours de femmes dans la turbulente Amérique des années 1920 où, derrière l'insouciance lumineuse de la jeunesse, se joue une véritable tragédie des temps modernes.

Détails

Avis et notes

4,50 16 notes
5 étoiles 50%
4 étoiles 50%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
Mina
Mina Publié le Achat vérifié
5/5
Une belle histoire de sororité sur fond de drame, celle de ces femmes qui, en réalisant des cadrans lumineux pour montres, ont été empoisonnées au radium. Le scénario revêt une dimension à la fois historique et intimiste. Pas totalement conquis en revanche par l’esthétique du roman (qui m'évoque le travail de Léonie Bischoff dans Anaïs Nin, mais en beaucoup plus sommaire).
Une belle histoire de sororité sur fond de drame, celle de ces femmes qui, en réalisant des cadrans lumineux pour montres, ont été empoisonnées au radium. Le scénario revêt une dimension à la fois historique et intimiste. Pas totalemen…
Bruno
Bruno Publié le
5/5
Chef d'oeuvre ! Déjà l'histoire - vraie - est prenante, tragique! La palette de couleurs utilisées par CY est harmonieuse : elle a su se définir une vraie identité visuelle; et tout cela au crayon de couleur s'il vous plaît. J'ai adoré !
Chef d'oeuvre ! Déjà l'histoire - vraie - est prenante, tragique! La palette de couleurs utilisées par CY est harmonieuse : elle a su se définir une vraie identité visuelle; et tout cela au crayon de couleur s'il vous plaît. J'ai ador…
ginevra
ginevra Publié le
4/5
Un témoignage glaçant sur un groupe d'ouvrières empoisonnées par le radium pour avoir peint des milliers de chiffres lumineux sur des cadrans de montres. Cy a réalisé un album qui mérite d'être très largement diffusé.

Du même auteur

Cher corps
Lea Bordier / Collectif
6 avis
BDFugue loves
Ana et l'entremonde tome 1
Dubuisson / Cy
14 avis
BDFugue loves

Dans le même genre

L'onde Dolto tome 2
Severine Vidal / Alicia Jaraba