Le roi des mouches tome 3 - sourire suivant

Michel Pirus (Scénario) | Mezzo (Dessin)

4.5/5
BDFugue loves
Parution 23 janv. 2013
Pages 64
Format Couverture rigide
Genre Polar BD
Éditeur GLENAT
Résumé
Éric Klein, alias le Roi des Mouches, est un jeune branleur qui règne sur un univers provincial où, sous la surface des apparences, tout débloque. Les mères font de faux sourires au brandy de leurs dents tâchées de rouge à lèvres, les adolescentes vendent leurs petites culottes sales, les dealers coupent leur came à l'engrais de jardin tout en s'occupant affectueusement de leur mamie... Et parmi cette théorie de personnages interlopes, un sac se passe, se perd, change de mains, avec son intrigant contenu : un revolver, une quille et du fric. Enfin ! Quatre ans après la parution du deuxième volume, voici la fin de ce sublime roman graphique signé Mezzo et Pirus. Une création unique, dont la rigueur de mise en scène, la puissance des images et l'écriture littéraire sont à nul autre pareil dans le paysage de la bande dessinée contemporaine. Une oeuvre culte, dérangeante et ambitieuse dont l'écho vous hantera, longtemps même après avoir refermé l'album. Les deux premiers tomes de la série ont fait partie de la sélection officielle du Festival d'Angoulême.

Détails

Avis et notes

4,50 6 notes
5 étoiles 50%
4 étoiles 50%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
tobec2gaz
tobec2gaz Publié le Achat vérifié
4/5
Dans la lignée des 2 premiers volumes ! Pour initiés ....
Benjamin Roure
Benjamin Roure Publié le
4/5
huit ans après le début de la série, les références à Lynch, à Bret Easton Ellis ou au Black Hole de Charles Burns paraissent un peu pesantes et datées. Et la litanie d’un texte dense, long et surécrit pourra lasser. Mais ciselée au millimètre et ultra léchée, Le Roi des mouches reste une oeuvre importante, sans doute la plus aboutie du duo d’auteurs.
huit ans après le début de la série, les références à Lynch, à Bret Easton Ellis ou au Black Hole de Charles Burns paraissent un peu pesantes et datées. Et la litanie d’un texte dense, long et surécrit pourra lasser. Mais ciselée au mi…
Ronny
Ronny Publié le
5/5
Que de chemin parcouru depuis "Hallorave", publié dans un hors série Halloween chez Albin Michel, qui a lancé ces deux auteurs sur la piste des élucubrations d'Eric Klein, petit mickey camé et égocentrique, dans un Twin Peaks des années 2000 ! Et pourtant, on retourne sur les lieux où tout à commencé, et les personnages ont tous évolués (en mal, le plus souvent), dans leur quête du bonheur, de la tranquillité, ou d'une mystérieuse quille.
Le dessin est toujours nickel, les couleurs glaçantes à souhait, et l'intrigue toujours tirée au cordeau...
Que de chemin parcouru depuis "Hallorave", publié dans un hors série Halloween chez Albin Michel, qui a lancé ces deux auteurs sur la piste des élucubrations d'Eric Klein, petit mickey camé et égocentrique, dans un Twin Peaks des année…