Cinq branches de coton noir

Yves Sente (Scénario) | Steve Cuzor (Dessin)

4.57/5
BDFugue loves
Parution 19 janv. 2018
Pages 176
Format Couverture rigide
Genre BD Historique
Éditeur DUPUIS
Résumé
Philadelphie, 1776. Mrs Betsy est dépêchée par les indépendantistes américains pour concevoir le tout premier drapeau des futures nations unies. Sa domestique, Angela Brown, décide alors de transformer cet étendard en un hommage révolutionnaire, en y adjoignant en secret un symbole inestimable... Douvres, 1944. Le soldat Lincoln se morfond dans son camp militaire, entre discriminations raciales et bagarres quotidiennes. Jusqu'à ce qu'il reçoive une lettre de sa soeur, Johanna, annonçant qu'elle a découvert dans les possessions de leur tante décédée les mémoires d'Angela Brown - rien de moins qu'un témoignage d'une rareté et d'une valeur exceptionnelles. Si l'histoire relatée dans ces mémoires est réelle, alors c'est l'histoire des États-Unis qui est à récrire. Sauf que l'emblème américain est aux mains des Allemands nazis, qui l'ont dérobé ainsi que d'innombrables trésors, au cours de leurs pillages. S'ensuit donc la mise en place d'une opération de la plus haute importance, à laquelle participe Lincoln... Quand Yves Sente rencontre Steve Cuzor, c'est la petite histoire et la grande Histoire qui se percutent dans un album aux allures d'épopée. Par l'ampleur de sa narration et la densité de son graphisme, ici sublimé par le noir et blanc du tirage de luxe, Cinq branches de coton noir est d'ores et déjà une oeuvre mémorable.

Détails

Avis et notes

4,57 14 notes
5 étoiles 57%
4 étoiles 43%
3 étoiles 0%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
DidouDurDingue
DidouDurDingue Publié le Achat vérifié
5/5
L’un des meilleurs scénarios écrit par Yves Sente.

Le thème est simple et universel, mais d’une actualité pérenne et terrible: la ségrégation lors de seconde guerre mondiale avec des allers-retours à l’époque de la guerre d’indépendance de USA de 1776. Une histoire - réelle - imaginaire - d’étoile noire cachée parmi les étoiles blanches du drapeau américain.

Le dessinateur hors-pair Steve Cuzor manie les contrastes de noir et blanc avec maestria. On sent bien sûr l’influence d’un grand maître comme Christian Rossi et aussi celle du cinéma américain (Spielberg, Spike Lee, Denzel Washington, Forest Whitaker…). Mais, graphiquement, tout se tient magnifiquement. La mise en couleurs ne dépareille pas: elle est sobre, dans des tons monochromes qui s’adaptent à chaque période et/ou à chaque lieu.

Un one shot d’une densité rare, et, aussi, très pédagogique, l’air de ne pas trop y toucher.
L’un des meilleurs scénarios écrit par Yves Sente.

Le thème est simple et universel, mais d’une actualité pérenne et terrible: la ségrégation lors de seconde guerre mondiale avec des allers-retours à l’époque de la guerre d’indépen…
JULIEN
JULIEN Publié le Achat vérifié
5/5
Un très bel ouvrage. Marquée par des faits historiques, l'histoire contée en demeure plus passionnante.
Thomas
Thomas Publié le Achat vérifié
5/5 BDFugue loves
C'est érudit, c'est divertissant et c'est remarquablement bien raconté.
Plus qu'un récit de guerre, Cinq branches de coton noir résume tout entière l'histoire des noirs américains.