Ceux qui me restent

Damien Marie (Scénario) | Laurent Bonneau (Dessin, Couleurs)

4.2/5
BDFugue loves
Parution 27 août 2014
Pages 152
Genre Roman graphique
Éditeur BAMBOO
Résumé
Florent a perdu sa femme beaucoup trop jeune. Il a tenté d'élever seul sa trop petite Lilie, maladroitement ou certainement pas assez. Et Florent et sa fille se sont perdus à leur tour. Elle l'a laissé encore plus seul pendant 20 ans. Aujourd'hui, à 70 ans, il n'a qu'un souhait, il veut la retrouver avant de mourir ; sa Lilie qui vient maintenant le voir presque tous les jours, mais qu'il ne reconnaît plus. La maladie lui vole la mémoire pour le laisser toujours plus seul. Alors il cherche sans relâche, en vrac, dans les bribes de trop vieux souvenirs. Florent n'abandonnera plus ; un voyage en Alzheimer.

Détails

Avis et notes

4,20 5 notes
5 étoiles 40%
4 étoiles 40%
3 étoiles 20%
2 étoiles 0%
1 étoile 0%
MatthieuCLZ
MatthieuCLZ Publié le
4/5
Sans doute que je suis particulièrement sensible au sujet du fait de mon histoire personnelle, mais ce roman graphique m’a beaucoup touché dans sa façon d’aborder la confusion qui envahit peu à peu le cerveau du personnage, atteint de la maladie d’Alzheimer. Ainsi que les sentiments complexes des proches, en l’occurrence sa fille, pleine de culpabilité. Le dessin, absolument superbe de simplicité et de délicatesse, illustre parfaitement cette confusion. Un très bel ouvrage… que l’on garde longtemps en mémoire…!
Sans doute que je suis particulièrement sensible au sujet du fait de mon histoire personnelle, mais ce roman graphique m’a beaucoup touché dans sa façon d’aborder la confusion qui envahit peu à peu le cerveau du personnage, atteint de …
Julien
Julien Publié le
5/5
Sous titrée, en quatrième de couverture, "Voyage en Alzheimer...", "Ceux qui me restent" nous propose de suivre le destin de Florent alors qu'il recherche désespérément sa fille... qui lui rend pourtant visite toutes les semaines. Cette BD surprend. Par sa beauté formelle tout d'abord, mélange de traits précis et d'éléments à peine évoqués à coups de fusain presque brouillons, parfois rageurs. Dans son attention aux détails aussi, comme l'écho que l'on peut voir entre la typographie de la première de couverture et les dernières, magnifiques, planches. Par sa construction ensuite, qui nous plonge, littéralement, dans la "tempête intérieure" de Florent (cette expression ayant ici une importance particulière). Par sa conclusion enfin, touchante, car cette histoire n'est pas qu'une immersion, brillante, dans la maladie, mais aussi le récit du pardon d'une fille pour son père. Un pardon qui marquera la fin, lumineuse, du tumulte.
Sous titrée, en quatrième de couverture, "Voyage en Alzheimer...", "Ceux qui me restent" nous propose de suivre le destin de Florent alors qu'il recherche désespérément sa fille... qui lui rend pourtant visite toutes les semaines. Cett…
Benjamin Roure
Benjamin Roure Publié le
3/5
Les deux auteurs marchent ainsi au bord du gouffre du pathos, y tombent par moments, mais remontent finalement. Et offrent un livre forcément émouvant, dont les quelques défauts n’annihilent pas la qualité de la construction globale.

Du même auteur

Nouvelles graphiques d'Afrique
Laurent Bonneau
1 avis
rêves syncopés
Mathilde Ramadier / Laurent Bonneau
metropolitan ; intégrale
Julien Bonneau
1 avis
Et il foula la Terre avec légereté
Ramadier / Bonneau
3 avis
metropolitan Tome 3 ; cendres
Julien Bonneau / Laurent Bonneau
3 avis
On sème la folie
Laurent Bonneau
2 avis