Scum - La tragédie solanas

3,8
6
6 avis
Auteurs : 

Théa Rojzman (Scénario) / 

Bernardo Muñoz (Dessin, Couleurs)

Date de parution : 17 Février 2021

Genre : BD Historique
Voir plus
Ajouter à mes envies

BDfugue

Retrait en librairie

Vendez le votre

6 avis

3,8

3,8
3,8
basé sur 6 notes
  • avatar

  • Thierry de BDfugue Annecy

    Quel femme ! Une boule de souffrance, qui se rend haïssable auprès de tout le monde, par désir d'exister. Féministe façon commando...

    Lire plus
  • avatar

  • Paul de BDfugue Nice

    Junkie, prostituée, coupable de tentative de meurtre envers Andy Warhol. Solanas était tout cela. Mais cette face publique ne cacherait-elle pas des fêlures profondes? Solanas a également contribué à un féminisme radical et violent via le SCUM manifesto que les auteurs nous font découvrir par ce portrait sans complaisance. Et cerise sur le gateau, les dessins de Bernardo Munoz sont magnifique.

    Lire plus
  • avatar

  • Benoît Cassel de planetebd.com

    Valérie Solonas rêve de devenir écrivain et d'inonder le monde de son féminisme radical, grâce à son pamphlet SCUM. Biographie de la femme qui a tiré sur Warhol, avant qu’elle ne sombre dans la folie.

    Lire plus
  • avatar

  • Jean-Michel Gouin de Comixtrip

    L’auteure du scénario n’est pas dans le jugement vis à vis de ce personnage. Icône féministe ou simplement femme meurtrie éprise de liberté ? Chacun choisira. Alternant dialogues et extraits choisis du texte du manifeste ( la typographie est différente dans ces bulles ) le lecteur est embarqué dans cette spirale mortifère que fut la vie de Valérie Solanas. Théa Rojzman (Emilie voit quelqu’un, Dominos, Assassins les psychopathes célèbres) et son complice Muñoz réussissent en tout cas à restitue au plus près le parcours de cette femme attachante dont la vie ne peut se résumer à un simple faits divers…

    Lire plus
  • avatar

  • Yoann de L'ivresse des Bulles

    Connaissez-vous Valerie Solanas ? Ne serait-ce pas elle qui a essayé de tuer Andy Warhol ? Voilà ce que l'on sait principalement de cette femme. Mais cette Bd ce n'est pas seulement ça, c'est son histoire à elle (pas une biographie) mais une histoire qui permet de mieux comprendre la femme, la combattante, l'écrivaine. Mieux comprendre celle qui voulait éradiquer la masculinité.
    ---
    Théa Rojzman s'attaque à une figure du féminisme dur. Mais elle ne décrit pas seulement celle qui a voulu tuer Andy Warhol, même si elle ne pouvait pas passer à coté, ce n'est pas l'essentiel. Elle décrit la femme, ses travers, l'alcool, la drogue, la baise mais aussi la femme intelligente, drôle, créative. L'histoire est rythmée et le dessin de Bernardo Muñoz colle parfaitement au chaos de sa vie.
    ---
    Cette BD m'attendait sagement dans ma PAL et puis aujourd'hui j'ai eu une révélation, un éclair de génie !!! Enfin j'ai simplement lu la publication de Laurent Astier @laurentastier.art qui glissait à la fin je ne dis pas parce que c’est l’anniversaire de Théa aujourd’hui (Merci à lui pour le petit coup de pouce). Mais au delà de cette anecdote (que je n'ai pas pu vérifier Laurent je te fais confiance) ce récit, véritablement bien réalisé, donne envie d'en découvrir plus sur Valerie Solanas, en commençant par lire son pamphlet SCUM Manifesto. SCUM : « Society for Cutting Up Men »
    ~
    À noter : SCUM fait parti de la collection KARMA comme Nellie Bly, Radium Girls et Traquée.

    Lire plus
  • avatar

  • Mélanie Monroy de Bodoï

    Avec le dessinateur Juan Bernardo Muñoz Serrano, qui soigne un trait réaliste assez séduisant, l’auteure ne cache pas grand-chose des aspects sordides de la vie de Valérie Solanas, montrés par un procédé de distanciation : Valérie sort de son corps quand elle est violée ou se prostitue. De même, elle converse avec un rat imaginaire, ce qui permet d’évoquer la genèse de sa pensée en parsemant les dialogues d’extraits du manifeste du SCUM. Les effets sont un peu appuyés, mais l’évocation du New York de la fin des années 1960 et de l’essor du féminisme fonctionnent en revanche assez bien. L’album a surtout l’intérêt de rappeler la ligne radicale de Valérie Solanas —à tel point qu’on la parfois cru satyrique—, qui rappelle que la pensée féministe reste complexe et non univoque.

    Lire plus

Détail

  • Album : SCUM - LA TRAGÉDIE SOLANAS
  • Date de parution : 17 Février 2021
  • Référence : 9782344033234
  • Reliure : Couverture rigide
  • Nombre de pages : 128
  • Poids : 632 g.
  • Dimensions : 26,5 x 20,0 cm
  • Langue : Français
  • Editeur : Glénat
  • Auteurs : 

    Théa Rojzman (Scénario) / 

    Bernardo Muñoz (Dessin, Couleurs)

  • Pie XII tome 1Face au nazisme 1/2

    Théa Rojzman / 

    Erik Juszezak

  • Grand silence

    Théa Rojzman / 

    Sandrine Revel

  • Assassins

    Jeff Pourquié / 

    Théa Rojzman

  • Dominos

    Théa Rojzman / 

    Abdel De Bruxelles

  • Fluide glacial au Louvre novembre 2018

    Zoé Thouron / 

    Yannick Grossetête

    ...
  • Fluide Glacial au Louvre

    Zoé Thouron / 

    Yannick Grossetête

    ...
  • Émilie voit quelqu'un tome 2

    Théa Rojzman / 

    Anne Rouquette

  • Émilie voit quelqu'un tome 1

    Théa Rojzman / 

    Anne Rouquette

  • carnet des rêves

    Théa Rojzman