CYBER MONDAY : Frais de port à 0,10 € pour toutes les commandes expédiées par BDfugue.com en France Métropolitaine.

Mauvaises herbes

4,2
5
5 avis
Auteurs : 

Keum Suk Gendry-Kim (Scénario, Dessin)

Date de parution : 26 Septembre 2018

Genre : Roman graphique
Voir plus
Ajouter à mes envies

BDfugue

Retrait en librairie

Vendez le votre

Liens associés

🎅 La boutique de Noël est en ligne : histoires complètes, intégrales, coffrets, idées pour les enfants...
Tous les vendredi, recevez la lettre heBDo : les dernières infos du 9ème art, les parutions qu'il ne fallait pas rater et celles qu'il ne faudra pas manquer !

5 avis

4,2

4,2
4,2
basé sur 5 notes
  • avatar

  • La Rédaction de BDCAF'MAG

    En 1996, Oksun revient pour la première fois dans son pays natal, la Corée du Sud, après plus de 50 ans d’absence. En 1943, en pleine guerre du Pacifique, la Corée est sous occupation japonaise. C'est la guerre. Oksun, vendue à l'armée japonaise, raconte sa condition de femme de réconfort pour les soldats japonais. Un portrait de femme poignant

    Lire plus
  • avatar

  • Francois de LA BANDE DU 9

    On connait tous la seconde guerre mondiale mais bien souvent on se concentre sur sa partie européenne… Les mauvaises herbes nous rappellent que celle-ci a aussi été très violente en Asie ! On découvre ainsi, à travers le témoignage d’une « femme de réconfort », cette partie de l’histoire qui se révèle à la fois bouleversante et passionnante !

    Lire plus
  • avatar

  • Nicolas Demay de planetebd.com

    Dans une Corée occupée par les Japonais, Oksun, fille de misérables paysans, a été vendue parce que ses parents ne pouvaient plus la nourrir. A moins de 16 ans, elle est mise à disposition des soldats nippons. Un témoignage qui prend aux tripes.

    Lire plus
  • avatar

  • bulgroz de BD Sanctuary

    Plus qu'un récit des horreurs perpétrées par une armée sur des populations civiles, Les mauvaises herbes, c'est aussi le rappel de la récurrence des violences faites aux civils et en particulier aux femmes en temps de guerre.Le viol a toujours été utilisé comme une arme afin de soumettre les populations, en particulier lorsque le conflit est motivé par une épuration ethnique... et si ce récit concerne la Corée, la Chine et le Japon, il rappelle qu'aujourd'hui encore, les femmes sont livrées à la barbarie des hommes en arme.

    Lire plus
  • avatar

  • ginevra de Sanctuary

    Parmi les horreurs commises par les troupes japonaises en Chine, en Corée ou en Birmanie pendant la Deuxième Guerre Mondiale, il y a eu l'enlèvement de jeunes filles pour les enfermer dans des bordels destinés aux soldats japonais. Certaines n'étaient encore que des enfants. Comble de l'abomination, on les a nommées "femmes de réconfort" alors que leur appellation réelle aurait dû être "esclaves sexuelles". Pour les déshumaniser un peu plus, on leur donnait des noms japonais… peut-être pour laisser croire qu'elles étaient des prostituées professionnelles venues du Japon.J'avais déjà eu connaissance de ces faits terribles par le Manwha "Femmes de réconfort" paru en 2007 en coédition chez 6 pieds sous terre et Au diable Vauvert (https://www.sanctuary.fr/objet/10320/). Mais ce dernier avait choisi de présenter les faits avec des dessins plutôt caricaturaux, mais l'autrice étant historienne les faits étaient impitoyablement disséqués.Ici, l'autrice a choisi d'illustrer le récit de la vie d'Oksun Lee depuis son enfance au sein d'une famille pauvre jusqu'à son retour en Corée après 50 ans passés en Chine. Keum Suk Gendry-Kim a choisi d'avancer dans son récit en représentant les rencontres qu'elle avait avec la vieille dame en alternant les discussions actuelles avec les retours en arrière dans le temps. Elle a choisi aussi de ne rien montrer de trop violent ou trop explicite. Les paroles d'Oksun suffisent pour que le lecteur comprenne les violences subies. Ses illustrations sont très vivantes quand des personnes y sont. Les paysages sont splendides et m'ont évoqué certains grands peintres asiatiques (parmi le peu que j'en connais). Elle a utilisé le N&B avec un art fantastique arrivant à faire ressentir au lecteur la froideur d'une nuit de pleine lune ou d'un bois enneigé avec un minimum de commentaires.C'est une très grande oeuvre qui est en même temps un témoignage poignant qui rappelle que les femmes ont été et sont hélas toujours encore considérées comme des prises de guerre par les conquérants. Et qui rappelle aussi que les coréennes, chinoises, birmanes, philippines… utilisées comme esclaves sexuelles attendent toujours les excuses officielles du gouvernement japonais plus de 70 ans après.

    Lire plus

Détail

  • Album : MAUVAISES HERBES
  • Date de parution : 26 Septembre 2018
  • Type de récit : Histoire complète
  • Référence : 9782413003786
  • Reliure : Couverture rigide
  • Nombre de pages : 480
  • Poids : 1316 g.
  • Dimensions : 23,0 x 16,5 cm
  • Langue : Français
  • Editeur : Delcourt
  • Collection : Encrages
  • Auteurs : 

    Keum Suk Gendry-Kim (Scénario, Dessin)

  • L'arbre nu

    Keum Suk Gendry-Kim

  • Jun

    Keum Suk Gendry-Kim

  • Alexandra Kim, la Sibérienne

    Keum Suk Gendry-Kim

  • L'attente

    Keum Suk Gendry-Kim

  • Jiseul

    Keum Suk Gendry-Kim / 

    Mélissa David

  • De case en case

    Loïc Gendry / 

    Keum Suk Gendry-Kim

  • le chant de mon père

    Keum Suk Gendry-Kim

  • après le zénith

    Hye-yeon Han / 

    Loïc Gendry

    ...