Ces jours qui disparaissent

4,7
23
22 avis
Auteurs : 

Timothé Le Boucher (Scénario, Dessin, Couleurs)

Date de parution : 13 Septembre 2017

Genre : Roman graphique
Voir plus
Ajouter à mes envies

BDfugue

Retrait en librairie

Vendez le votre

Liens associés

Tous les vendredi, recevez la lettre heBDo : les dernières infos du 9ème art, les parutions qu'il ne fallait pas rater et celles qu'il ne faudra pas manquer !

22 avis

4,7

4,7
4,7
basé sur 23 notes
  • avatar

  • Benoît Cassel de planetebd.com

    Lubin s’aperçoit qu’il ne vit plus qu’un jour sur deux, car un double schizophrénique coexiste en lui le reste du temps ! Un double de plus en plus présent… Un thriller psychologique palpitant et riche de sens !

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Laure de BDfugue Grenoble

    Lubin est un jeune acrobate assez décontracté qui profite de la vie avec ses amis et sa copine jusqu'au jour où il s'aperçoit qu'il ne vit qu'un jour sur deux. Il se rend compte rapidement qu'il partage son corps avec une deuxième personnalité très différente, plus ambitieuse qui va peu à peu prendre le dessus sur lui jusqu'à ce qu'il se réveille de moins en moins souvent. Un récit captivant et intelligent qui vous tiendra en haleine et vous chamboulera !

    Lire plus
  • avatar

  • Thierry de BDfugue Annecy

    Passez outre le début faussement anodin ! Au fil des pages, la passionnante idée de scénario prend toute sa dimension et rend la lecture de plus en plus prenante !!!

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Vincent de BDfugue Annecy

    Un récit fantastique qui interpelle et nous fait nous poser de bonnes questions. Intriguant et maîtrisé, révélant un talent graphique et narratif à suivre de très près !

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Céline de BDfugue Besançon

    Gros coup de cœur pour ce one shot prenant et plein de rebondissements dans lequel le jeune Lubin va voir sa vie complètement perturbée quand il va s’apercevoir qu'il ne vit plus qu'un jour sur deux. Entre fantastique et schizophrénie, on ne lâche pas l'album du long de ces (presque) 200 pages!

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Thomas de BDfugue.com

    Non seulement l'idée de départ est bonne mais le traitement est encore meilleur. Ces jours qui disparaissent est un roman graphique à ne surtout pas manquer !

    Lire plus
  • avatar

  • La Rédaction de BDCAF'MAG

    Ces jours qui disparaissent est une œuvre saisissante qui nous tient en haleine tout au long des pages en nous questionnant sur l’identité et la dualité de l’être. Schizophrénie ou véritable phénomène fantastique ? Seul l’auteur pourra nous répondre…

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Chloé de BDfugue.com

    Une bien belle découverte ! Je ne m'attendais pas à un tel coup de coeur ! Mais le récit, mené avec brio, m'a happée jusqu'à la fin. Le sujet est original et bien construit, les dessins sont fluides et l'histoire est habilement construite. Bravo !

    Lire plus
  • avatar

  • Benjamin Roure de Bodoï

    Un récit brillant, audacieux, mais qui ne néglige jamais l’émotion. Une des BD les plus marquantes de 2017.

    Lire plus
  • avatar

  • Laurent de LA BANDE DU 9

    très réussie, vous ne pourrez décrocher avant le mot fin, car cette lecture interpelle, c'est haletant, un poil oppressant, le tout savamment orchestré pour un vrai moment de plaisir.

    Lire plus
  • avatar

  • Stéphane Jarno de Télérama

    D’abord cocasse et fantastique, l’aventure de Lubin prend peu à peu un tour dra­ma­tique — à la manière de William ­Wilson, cette intrigante nouvelle de Poe où le narrateur finit par ­affronter son double. Une vie tissée de trous noirs et d’éclipses, dont Timothé Le Boucher excelle, sur la longueur, à traduire l’émotion.

    Lire plus
  • avatar

  • Le Korrigan de Les Sentiers de l'Imaginaire

    Timothe Le Boucher signe avec cet album un récit superbe, poignant et parfaitement maîtrisé… Tissant avec finesse un lien d’empathie entre Lubin et le lecteur, l’auteur fait glisser peu à peu son récit du fantastique vers le thriller alors que le double du jeune homme lui dérobe peu à peu sa vie… Si le récit est éminemment symbolique, montrant un jeune homme écartelé entre deux destins, entre ses rêves d’enfant et sa raison d’adulte, pour le lecteur, le doute subsiste, jusqu’au bout… Quelle est la part de fantastique ou de schizophrénie dans les évènements qui nous sont comptés ? Certains lecteurs pourront être frustrés que l’auteur ne tranche pas clairement pour l’une ou l’autre des hypothèses… C’est pourtant dans cette délicieuse ambiguïté que réside la force de ce récit envoûtant. Ces jours qui disparaissent est un album magistral, l’un des gros coups de cœur de cette rentrée… Et ce n’est pas un hasard si la critique est unanime à son propos…

    Lire plus
coup de coeur
  • avatar

  • Olga de BDfugue Toulouse

    Lorsque Lubin s'aperçoit qu'il ne vit plus qu'un jour sur deux et qu'il partage son temps avec un autre, c'est tout son rapport à la vie qui s'en trouve chamboulé.

    Récit fantastique et philosophique sur le temps qui passe, merveilleusement bien dessiné et écrit, Ces jours qui disparaissent est un très beau roman graphique maîtrisé de bout en bout !

    Lire plus
  • avatar

  • Yop

    Magnifique bd, l'histoire est prenante. Ne pas hésiter à la faire connaître et à l'acheter pour remercier l'auteur.

    Lire plus
  • avatar

  • christiane

    Très intéressant ! J'ai aimé.

    Lire plus
  • avatar

  • JULIEN

    Au delà du scénario original, cette bd offre des axes de réflexion entre la relation corps/esprit ainsi que l'opposition de deux âges, l'âge de l'insouciance et l'âge adulte. Avec la "normalité" qui va avec l'âge adulte: travailler, gagner de l'argent, accumuler des biens matériels et fonder une famille.

    Lire plus
  • avatar

  • Janosch

    Incroyable !
    Triste, mais belle !

    Lire plus
  • avatar

  • Nicolas

    Excellent

    Lire plus
  • avatar

  • HellBoy

    Une histoire digne des plus beaux épisodes de la 4ème dimension et dont le talent narratif vous sort au fil des pages pour vous ramener inexorablement vers une allégorie de la vie... Brillantissime.
    Note : Une meilleure utilisation de la palette graphique aurait décroché la 5ème étoile.

    Lire plus
  • avatar

  • Anne-Laure

    Scénario prenant, dommage que des fautes d'orthographe viennent perturber la fluidité de la lecture.

    Lire plus
  • avatar

  • Jacques

    Probablement l'un des lauréats du prochain festival d'Angoulême. Le scénario est excellent, son crescendo maîtrisé. Alors pourquoi pas une 5ème étoile ? Le dessin est agréable mais l'utilisation de la palette graphique aboutit maintenant trop souvent à des traits fins englués dans des aplats de couleurs atones. Je pense que l'image comme le texte a droit à ces ponctuations, ces pleins et déliés qui laissent une empreinte dans la mémoire visuelle du lecteur. Ceci dit, cet ouvrage mérite sans aucun doute son succès.

    Lire plus
  • avatar

  • Jeremy

    Vraiment prenant, la fin est d’une tristesse infinie sans sombrer dans le pathos facile. A lire absolument !

    Lire plus

Détail

  • Album : CES JOURS QUI DISPARAISSENT
  • Date de parution : 13 Septembre 2017
  • Type de récit : Histoire complète
  • Référence : 9782344013328
  • Reliure : Couverture rigide
  • Nombre de pages : 192
  • Poids : 859 g.
  • Dimensions : 27,3 x 20,0 cm
  • Langue : Français
  • Editeur : Glénat
  • Collection : 1000 FEUILLES
  • Auteurs : 

    Timothé Le Boucher (Scénario, Dessin, Couleurs)

  • Le patient

    Timothé Le Boucher

  • Dans les vestiaires

    Timothé Le Boucher

  • les vestiaires

    Timothé Le Boucher

  • vivre dessous

    Thomas Cadène / 

    Alexandre Arlène

    ...
  • skins party

    Timothé Le Boucher