caricature Bernard Pivot

Le questionnaire de Bernard Pivot


De 1991 à 2001, Bernard Pivot présente Bouillon de Culture sur France 2.

À chaque invité, il administre un questionnaire de 10 questions inspiré du questionnaire de Marcel Proust dont l’objet est de révéler la personnalité du répondant.

En savoir plus

 

Pour BDfugue.com, les auteurs de bandes dessinées répondent à ce questionnaire auquel nous avons ajouté une onzième question !

 

 

Joris Chamblain Toute la bibliographie de Joris Chamblain

PLANCHE 1

 

Case 1

 

Plan général de la devanture d'une librairie. Quelques visiteurs entrent. Plusieurs affiches collées un peu partout montrent qu'un évènement s'y déroule.

 

Case 2

 

Plan serré d'une vitrine où l'on peut voir les affiches en question. Le scénariste des carnets de Cerise est en dédicace. Au programme : une petite conférence suivie d'une séance de signatures.

 

Case 3

 

Intérieur de la librairie. Au premier plan, les clients consultent les ouvrages dans les rayons. Au second plan, certains tournent la tête vers une petite foule agglutinée au fond. Des voix nous arrivent du fond.

Le libraire off : "Merci pour cette présentation. Je me tourne maintenant vers le public."

 

Case 4

 

Le libraire est à côté de l'auteur, face à un public attentif. L'une des personnes du public lève la main.

Le libraire : "Avez-vous des questions que vous souhaiteriez poser à Joris ?"

Une femme dans le public : "Oui, moi !"

 

Case 5

 

Plan serré de la femme en question qui pose sa question. Les autres visiteurs autour l'écoutent attentivement, trouvant visiblement la question pertinente.

Une femme dans le public : "Quels sont vos cinq albums bd préférés ?"

Joris : "Hum... question difficile, car je n'ai pas cet attachement là aux bds. Je vais plutôt parler de séries. Je dirais Gaston Lagaffe et Léonard pour les souvenirs d'enfance, Lanfeust de Troy, Batman un Long halloween et...Où le regard ne porte pas. Mais il y en a tellement d'autres qui m'ont touchés ! Le combat ordinaire, un océan d'amour..."

 

Case 6

 

Plan d'ensemble du public face à l'auteur. Poussé par cette première question, le public renchérit. L'auteur en face, est surpris par la nature des questions. Le libraire, lui, a l'air content que le débat s'entame de cette façon.

Un visiteur : "J'aurais voulu savoir... Quel métier n'auriez-vous pas aimé faire ?"

Joris : "Euh... Tout métier ne faisant pas appel à un minimum de créativité, dans lequel je m'ennuierais très vite."

 

Case 7

 

Plan serré de l'auteur qui se gratte l'arrière du crâne, cherchant à se donner une contenance face à la question déconcertante.

Un autre visiteur hors-champ : " C'est quoi votre drogue favorite ?"

Joris : " Ma...? Euh...Le sexe ? Et Facebook."

 

PLANCHE 2

 

Case 1

 

Plongée en plan général de la librairie. Le soleil commence à se coucher à l'horizon.

Le libraire off : "D'autres questions ?"

Un visiteur : "Oui ! Vous avez un mot préféré et un que vous détestez ?"

 

Case 2

 

Plan américain du libraire qui regarde attentivement l'auteur à ses côtés, attendant avidement la réponse.

Joris : "Hum...Les mots que je déteste sont ceux qui deviennent soudainement à la mode pour repartir aussi sec. En 2013, c'était "procrastination". En 2014, c'était "burn-out". Mon mot préféré... Merci !"

 

Case 3

 

Plan moyen du public. Un homme dans le fond lève le bras pour signaler sa présence. Ceux autour approuvent la question en souriant et en hochant la tête.

L'homme au bras levé : "S'il vous plait ! Quel est le son que vous aimez et celui que vous détestez ?

 

Case 4

 

Plan serré de l'auteur. Une goutte de sueur commence à perler le long de son front. Il se demande pourquoi on ne lui pose aucune question sur ses séries. Mais il ne veut rien laisser paraître de son trouble.

Joris : "Que...Je...J'aime les mots d'amour à l'oreille et les ronronnements d'un chat. Je déteste n'importe quel bruit à partir du moment où il est en boucle. Ça me rend dingue."

 

Case 5

 

Le libraire pose sa question. L'auteur à ses côtés commence à être un peu contrarié par la tournure qu'a pris cette rencontre.

Le libraire : "Vous penseriez à qui pour illustrer un nouveau billet de banque ?"

Joris : "Carl Barks. Au moins, on serait fixés !"

 

Case 6

 

Un enfant sur les genoux de sa maman pose une innocente question, avec enthousiasme. Sa maman la réprimande. Elle sait qu'il la pose uniquement pour apprendre de nouveaux gros mots. Les autres clients autour sourient.

L'enfant : "C'est quoi votre gros mot favori ?

La mère : "Jean-Kévin ! Enfin ! Il ne va pas vouloir répondre. "

 

Case 7

 

Plan d'ensemble de toutes les personnes dans la pièce. L'auteur prend à parti l'enfant. Le public est consterné.

Joris : "Vous voulez savoir ? Ça me fait chier ! Voilà !"

Le public : "Ooooooh..."

 

Case 8

 

Gros plan de l'auteur tout sourire.

Joris : "Non, mais...C'est ça ma réponse ! J'adore dire "fait chier !" ou même "chier !" tout court !"

Le public :"Aaaaaah !"

 

PLANCHE 3

 

Case 1

 

Le libraire : "Ha ! Ha ! On peut dire que tu nous as fait peur ! J'ai une question à te poser de la part de quelqu'un qui n'a pas pu venir. Je l'ai noté sur un papier..."

Joris : "Il faudra noter la réponse aussi, du coup..."

 

Case 2

 

Le libraire : "En quelle plante, quel arbre ou animal aimerais-tu être réincarné ?"

Joris : "? Il y a vraiment quelqu'un qui est venu jusqu'à la boutique pour poser cette question ? C'est fou..."

 

Case 3

 

Le libraire : "Alors ?"

Joris : "Je ne sais pas...Un moustique à l'ère jurassique pour me dire "un jour, je serai une star du cinéma !"

 

Case 4

 

Le libraire : "Eh bien merci pour toutes ces réponses qui nous éclairent un peu plus sur qui est cet auteur. Je crois qu'on peut l'applaudir."

Joris : "Merci à vous."

CLAP ! CLAP ! CLAP ! CLAP ! CLAP ! CLAP !

 

Case 5

 

Tandis que tout le monde repart, une toute petite fille vient tirer sur la lanière de la besace de l'auteur, le faisant se retourner.

La fillette : "Monsieur ! Moi aussi, z'ai une question !"

Joris : "?"

 

Case 6

 

La fillette est au pied de l'auteur et tend la tête pour le regarder. Lui, regarde tout autour de lui à la recherche des parents.

La fillette : "Si Dieu existe, t'aimerais qu'il te dise quoi, après ta mort ?"

Joris : "Quoi !?! Où sont tes parents ?"

 

Case 7

 

La fillette tient l'auteur par la main et le guide vers la sortie de la boutique. Il se résigne à la suivre et à lui répondre.

La fillette : "Allez, monsieur. Réponds !"

Joris : "Hum...Bon d'accord. Si Dieu existait, j'aimerais qu'il me dise..."

 

Case 8

 

L'auteur et la fillette, main dans la main, sont de dos en silhouette noir, dans une case sans décor.

Joris : "Je crois que j'ai un peu merdé sur mon scénario, là. Tu pourrais m'aider à la corriger pour le rendre plus joli ?"

 

FIN