Contes et Fables en BD (et leur indice de trashitude)

Contes et Fables en BD (et leur indice de trashitude)

Ils sont ancestraux, centenaires, parfois millénaires... Ils ont évolué au fil des générations par la tradition orale et leur but était d'instruire les enfants, d'illustrer des idées complexes, d'inspirer la peur, de moraliser... Écrits pour reflèter la cruauté du monde, ils sont à l'origine terrifiants... Avec la moralisation du monde, l'évolution de l'éducation, ils ont été édulcorés pour les enfants de notre temps. Mais ils sont aussi un sujet d'étude pour les artistes et les intellectuels qui les analysent, les déconstruisent, les parodient, les interprètent... Ils sont le terreau de notre culture et son miroir... Les contes.

La très grande variété de traitement nous a amené à définir le trashomètre ©...
Le trashomètre © est un indicateur de la violence présente dans un album ou encore de la distanciation prise par rapport au matériau original. Le trashomètre est donc à titre indicatif et ne peut être réellement compris qu'avec le texte qui l'accompagne.

 

La collection Pouss' de Bamboo

Trashomètre : 0 %

La collection Pouss' de Bamboo reprend les contes traditionnels et les adapte pour les plus jeunes selon un concept simple et efficace !
Chaque album se découpe en 3 parties :
- le conte sous forme de BD sans texte pour que les enfants puissent lire seuls,
- 1 didacticiel de quelques images simples pour apprendre à dessiner les personnages du conte,
- la version "texte illustré" du conte pour les parents qui se sentent investis d'un talent d'orateur et de mime hors du commun !
Accessible dès 3 ans, cette collection est un excellent moyen de faire découvrir aux plus jeunes les contes classiques, et la bande dessinée !

Monsieur Blaireau et Madame Renarde

Trashomètre : 0 %


Madame Renarde et sa fille se retrouvent sans foyer et sont hébergées par Monsieur Blaireau et ses enfants. Si les parents s'entendent à merveille, les enfants ont plus de mal à accepter cette cohabitation...

Une histoire pleine de tendresse qui prône la tolérance, l'entraide et l'amitié et aborde avec intelligence le thème des familles recomposées.

Entre bande dessinée et album jeunesse, Monsieur Blaireau et Madame Renarde est accessible dès 4 ans.

En outre, la série est primée par les lecteurs du Journal des Instituteurs (Jdi).

Bonolon

Trashomètre : 0 %


Bonolon, géant orange et bienveillant, est un esprit de la nature qui vient en aide aux êtres vivants en difficulté.

Dôté de pouvoirs magiques limités, Bonolon répand le bonheur autour de lui non pas en résolvant tous les problèmes, mais en faisant toujours rejaillir l'espoir dans des situations parfois dramatiques...

En découle une vision réaliste de la vie, mais pleine d'optimisme !

Bonolon se rapproche moins d'une bande dessinée que d'un album jeunesse illustré d'histoires courtes mettant en avant l'importance de l'amitié et des valeurs écologiques de respect de la nature.

Loulou, l'incroyable secret

Trashomètre : 0 %


Loulou est un loup orphelin qui vit au pays des lapins avec son copain Tom !

Un jour, il apprend de la bouche d'une bohémienne que sa mère est vivante et décide de partir à sa rencontre !

Accompagné de son fidèle ami lapin, il part à sa recherche au royaume des loups où son amitié avec le petit herbivore sera mise à rude épreuve.

Tiré d'un classique de littérature jeunesse, déjà adapté en animation, "Loulou l'Incroyable Secret" alterne un language classique et soutenu à un style plus "populaire". De fait, l'esprit des contes traditionnels est présent mais intelligemment modernisé.

En bref, Loulou est une histoire poétique, touchante et bucolique sur l'amitié, la différence et le métissage !

La Fontaine aux fables

Trashomètre : 0 %


Il existe de nombreux ouvrages illustrés des célèbres fables de La Fontaine mais rares sont les adaptations en bande dessinée... à fortiori de la qualité de "La Fontaine aux Fables" !

Car pour adapter 36 fables fidèles aux poésies d'origine, l'éditeur Delcourt a réuni ses plus grands talents : Michel Plessix (Le vent dans les sables), Cyril Pedrosa (Portugal, Trois Ombres), Turf (La Nef des Fous), ou Jean-Luc Masbou (De Cape et de crocs), pour ne citer qu'eux...

Une façon très ludique d'aborder Jean de La Fontaine !

Le roman de Renart

Trashomètre : 0 %


À l'origine, le roman de Renart est un recueil d'histoires disparates composées au Moyen-Age par des auteurs différents et souvent anonymes. Ces histoires mettent en scène des animaux (dont le plus connu est Renart) qui, selon certaines interprétations, représentent des classes sociales bien précises.

Ce "roman" est donc un conte philosophique sur la vie en société bourré de références et de doubles sens qui en font un texte très difficile à adapter.

Difficile, mais pas impossible !

Jean-Marc Mathis et Thierry Martin livrent une formidable adaptation et rendent accessible aux plus jeunes un texte complexe et indispensable.

Les contes palpitants des 7 ours nains

Trashomètre : 5 %


Le remarquable Émile Bravo reprend les personnages de nos contes préférés et les fait se téléscoper dans une histoire burlesque dans laquelle il tourne tout en dérision et crèe un décalage délicieux entre les personnages et le langage qu'ils tiennent ! Accessible à un jeune public, l'humour est néanmoins grinçant et frôle le second degré.

Le magicien d'Oz

Trashomètre : 5 %


Qui ne connaît pas le magicien d'Oz ?

Le plus classique parmi les classiques de la littérature jeunesse anglo-saxonne qui conte les aventures de Dorothée transportée dans le monde merveilleux de Oz...

Il fallait oz-er adapter une histoire aussi ancienne et connue mais le résultat est là ! Plus fidèle au roman que ne l'ont été les adaptations cinématographiques, le scénario de David Chauvel est appuyé par le dessin enchanteur de Enrique Fernandez.

Le monde de Milo

Trashomètre : 5 %


Impossible de lire ce dyptique sans penser à Hayao Miyazaki, le mangaka et réalisateur de Nausicaa, La Château dans le Ciel, Mon voisin Totoro, Princesse Mononoké etc...

Richard Marazano et Christophe Ferreira nous entraînent dans une aventure entre deux mondes : le monde terrestre où tout est bienveillant, et le monde aquatique où tout est sombre et menaçant.

Aventures, mystères et monstres en tous genres sont réunis pour nous faire passer un excellent moment de lecture !

À conseiller pour les grands enfants, pré-ados et adultes !

Garulfo

Trashomètre : 10 %


Bien avant Shrek, la bande dessinée "franco belge" s'était déjà brillamment essayée à l'exercice de la réécriture de contes classiques.

Le dessin de Bruno Maiorana est en parfaite adéquation avec la qualité du scénario d'Alain Ayroles à qui l'on doit également le chef d’œuvre qu'est la série De Cape et de Crocs.

Ce duo nous narre l'histoire d'une grenouille qui n'était pas un prince, mais qui d'un baiser va le devenir, découvrant la réalité du monde des hommes dans un récit épique, référencé, et savoureusement drôle !

Varulf

Trashomètre : 15 %


Gwen de Bonneval est un enchanteur par bon nombre de ses scénarii. Que ce soit la remarquable trilogie Messire Guillaume dessinée par Matthieu Bonhomme, ou encore ses adaptations des Racontars de Jorn Riel avec Tanquerelle au dessin, il nous invite à l'évasion. En partant de contextes historiques ou géographiques qui peuvent nous être familiers, il parsème ses récits de trouvailles conférant alors pour le lecteur une dimension fantastique captivante !
Varulf est entre le conte médiéval et une allégorie de l'adolescence, très élégamment illustré par Hugo Piette.

Les cinq conteurs de Bagdad

Trashomètre : 15 %


Le calife de Bagdad organise un concours de contes et les participants n'ont pas le choix : celui qui ramènera la meilleure histoire sera couvert d'or et les autres finiront empalés ! C'est pour échapper à ce triste sort que 5 conteurs décident de s'allier et partent ensemble à la recherche du meilleur conte. Mais c'est en les voyant parcourir le monde que le lecteur constatera que les conteurs sont eux-mêmes dans un conte.
Une mise en abyme fabuleuse scénarisée par un Fabien Velhmann au top (Spirou et Fantasio, Seuls) qui nous entraîne dans un conte oriental traditionnel, cruel et dépaysant.

Beauté

Trashomètre : 20 %


Morue est très laide...

Un jour, la jeune fille rencontre une fée qui exauce son vœu le plus cher : être belle aux yeux de tous !

La laideur de Morue devient le canon de la beauté et celle-ci, assaillie par de nombreux prétendants, découvre les problèmes que cela implique...
Beauté est un tryptique parfaitement réussi car il reprend les bases des contes traditionnels en nous rappelant à quel point ceux-ci sont cruels.

Histoire à la fois tragique et merveilleuse, elle est mise en forme par un dessin clair et expressif, ainsi qu'une mise en couleur vive et tranchée qui offre un résultat... de toute beauté !

Eco

Trashomètre : 20 %


Cette trilogie réinvente un genre !

Entre la bande dessinée et le livre illustré, Guillaume Bianco a écrit une œuvre sensible, intelligente et souvent poétique sur le passage de l'enfance à l'âge adulte, avec une richesse d'univers qui rappelle Alice Au Pays des Merveilles de Lewis Caroll.

Le récit est soutenu par le dessin éblouissant de Jérémie Almanza qui confère une atmosphère unique et fabuleuse.

Un petit bijou !

Les contes du Korrigan

Trashomètre : 20 %


Le petit peuple est à l'honneur dans ces contes celtes. Un collectif découpé en historiettes qui fait la part belle à l'imaginaire celtique et qui rappelle les contes de la veillée.
Cette série fait partie de la collection "Soleil Celtic" qui aime reprendre les légendes et mythologies arthuriennes, nordiques et évidemment, celtiques. Les contes du Korrigan est parfait pour les amateurs du genre !
Retrouvez donc des elfes, des sirènes et des korrigans dans des histoires fantastiques !

Fables

Trashomètre : 20 %


Et si les héros des contes étaient parmi nous ?

Tel est le point de départ de "Fables" dans lequel Blanche Neige, le grand méchant loup ou Pinocchio ont été chassés de leur monde d'origine par un mystérieux adversaire et se sont réfugiés dans le monde des humains ! Si Blanche Neige peut facilement se fondre parmi les humains, les 3 petits cochons ou les soldats de bois n'ont d'autre choix que de se cacher reclus dans "La Ferme"...

Avec ce concept étonnant, la série Fables fait parti des séries à succès du comics US depuis son lancement en 2002 avec le développement de séries parallèles comme Fairest qui met en scène la rencontre entre Ali Baba et la Belle au bois dormant.

Merveilleux !

Trashomètre : 25 %


Merveilleux ! est un beau livre façonné par la fine fleur de l'illustration !

Chacun des 44 contes est interprété par Amélie Sarn sous forme d'un texte et illustré par un artiste différent parmi lesquels on retrouve Tony Sandoval (Le serpent d'eau), Aurélie Neyret (Carnets de Cerise), Keramidas (Luuna)....

Un ouvrage magnifique qui permet de couvrir de manière courte et poétique les contes classiques comme des récits moins connus issus d'autres cultures...

À l'origine des contes

Trashomètre : 40 %


Et si les contes s'étaient inspirés de personnages historiques réels : quelle serait leur histoire ?

La collection "À l'origine des contes" répond à cette question et nous livre des histoires complètes bien structurées et fidèles aux canevas d'origine.

Philippe Bonifay (Zoo, Le Roi des Singes) s'est déjà essayé à la Barbe bleue, Blanche-Neige et Pinocchio.

Contes macabres

Trashomètre : 50 %


Sortons du merveilleux pour entrer dans le macabre à la Tim Burton ! Ces contes sont une adaptation des nouvelles fantastiques d'Edgar Allan Poe : un bon moyen de réviser ses classiques avec les superbes illustrations de Benjamin Lacombe, maître du genre !

Habibi

Trashomètre : 60 %


Impossible d'être insensible à Habibi dès le 1er coup d’œil !

672 pages d'un dessin élégant en noir et blanc ponctué de calligraphies arabes et de versets de l'ancien testament et du Coran, enrobé d'un écrin de cuir !

Quant à Craig Thompson, on en attend beaucoup après le bouleversant "Blankets" !

Habibi est une parabole aux allures de 1001 nuits... Des nuits qui tournent au cauchemar pour Dodola et Cham, esclaves confrontés à la cruauté du monde qui les entoure dans un pays Islamiste imaginaire...

Réflexion philosophique sur le clash entre tradition et monde moderne, Habibi a reçu un accueil mitigé. Certains voient en Thompson "le Charles Dickens de la BD" et en Habibi "une œuvre d'inspiration divine", d'autres y voient "une caricature sexiste est raciale"... Bref, si Habibi divise les intellectuels, tous l'ont lu ! C'est dire si Thompson fait parti des grands !

Filles perdues

Trashomètre : 100 % (un public averti en vaut deux)


Avec Watchmen, Alan Moore a changé les comics de super-héros à jamais ! Ni supers ni héros, il a déconstruit la logique du genre pour faire entrer le comics à l'âge adulte et le confronter à la réalité...

Quand il s'attaque aux contes, la démarche est la même ! Ces récits que nos sociétés modernes ont édulcoré pour en faire des divertissements pour enfants, Moore les transforme en récit pour adultes, littéralement !

Avec l'illustratrice Gebbie - qui va devenir Mme Moore - il s'empare de 3 héroïnes mythiques - Wendy de Peter Pan, Alice du pays des Merveilles et Dorothy du Magicien d'Oz - et les dote de ce que tout être humain possède mais dont ces 3 jeunes femmes ont été privé : une sexualité !!!

C'est irrévérencieux, polémique, sulfureux et anti-conformiste... Bref, c'est Alan Moore !.

Pinocchio

Trashomètre : 120 %


Dire que le Pinocchio de Winschluss est trash est un euphémisme !

Si la trame est celle du roman de Carlo Collodi, c'est prétexte à un humour déjanté qui fait passer les Sales Blagues de Vuillemin pour un épisode de Oui-Oui...

Gepetto est un inventeur cocu et vénal, Pinocchio une arme de guerre dévastatrice, et Jimmy Criquet un cafard alcoolique et squatteur...

Du coup, on adule ou on exècre !

Pourtant, l'album a reçu le prix du meilleur album du Festival d'Angoulême en 2009. Car, que l'on adhère ou pas à l'humour de Winschluss, il faut reconnaître que son Pinocchio est une démonstration remarquable des possibilités offertes par le langage de la bande dessinée... Muet dans sa quasi-totalité, la narration est aussi clair que l'humour est noir et l'album regorge de trouvailles visuelles !