Aâma tome 2 - la multitude invisible

Auteurs : 

Frederik Peeters (Scénario, Dessin, Couleurs)

Date de parution : 04 Octobre 2012

Genre : BD Indépendante
Voir plus
4,7
7
4 avis

Vendu par BDfugue.com (neuf)

Expédiée sous 6 jours ! (hors w-e) [?]
Ajouter à mes envies
Vous l'avez ? Vendez le vôtre !

4 avis

4,7

4,7
4,7
basé sur 7 notes
  • coup de coeur
    • avatar

    • paul de BD fugue Nice

      Verloc se trouve sur une planète inconnue, mais ne se rappelle absolument pas la raison de sa présence en ce lieu si étrange. Surtout qu'il est accompagné d'un gorille cybernétique plutôt étonnant. Verloc retrouvera-t-il la mémoire? De la science fiction à la fois intelligente et exotique. Un peu dans la lignée du "Cycle de Cyan" de Bourgeon ou "Aldébaran" de Léo. Du très bon.

      Lire plus
    • avatar

    • melville de Sceneario.com

      Ce deuxième volet s’inscrit dans la continuité du premier tome et, tout en entretenant le mystère, continu à séduire tout autant. On en redemande !(...)

      Lire plus
    • avatar

    • Benoît Cassel de planetebd.com

      En route pour retrouver Woland et le Aâma, Verloc et ses compagnons, en constatent les premiers effets : magnifiques et terriblement effrayants. Suite d’une saga SF construite en épaisseur pour une exploitation maximale de l’imaginaire.

      Lire plus
    • avatar

    • Benjamin Roure de Bodoï

      avec ce deuxième volume, on ne peut que constater que l’on a sous les yeux une très grande série de science-fiction, de celles qui comptent.

      Lire plus

Détail

  • Série : AAMA
  • Tome N° 2
  • Album : LA MULTITUDE INVISIBLE
  • Date de parution : 04 Octobre 2012
  • Référence : 9782070649211
  • Nombre de pages : 88
  • Poids : 802 g.
  • Dimensions : 31,0 x 23,0 cm
  • Langue : Français
  • Editeur : Gallimard BD
  • Auteurs : 

    Frederik Peeters (Scénario, Dessin, Couleurs)

  • Aama tome 1l'odeur de la poussière chaude

    Frederik Peeters

  • Aama tome 3le désert des miroirs

    Frederik Peeters

  • Aama tome 4tu seras merveilleuse, ma fille

    Frederik Peeters