Blake et Mortimer tome 24 - Le testament de William S. + ex-libris offert

Date de parution : 29 Novembre 2016

4,1
8
7 avis
coup de coeur

15.95€

Livraison à partir de 0,10 € - voir conditions
En stock ! Expédié sous 24h (hors w-e) [?]

Un ex-libris Blake et Mortimer offert dès 30 € d'achat chez les éditeurs Dargaud ou Blake et Mortimer. Code promo BM30

 

Des figurines Blake ou Mortimer sont offertes pour l'achat de 2 BD de la série !

ex libris
BDfugue.com et Blake et Mortimer vous offrent cet ex-libris exclusif

Année : 2016
Exclusivité BDfugue : Oui
Agrandir

Résumé

Avis (7)

Moyenne

4,1

4,1
4,1
basé sur 8 notes
    • avatar

      coeur
    • Xavier de BD fugue Nice

      Certains clients qui l'avaient lu en prépublication sous forme de strip m'avaient fait craindre le pire pour ce nouvel opus, alors qu'en fait, j'ai adoré !!
      Une enquête policière doublée d'une enquête historique érudite. Que du bonheur !!! Je pense que la publication en saucissonnage est une très mauvaise idée tant l'histoire est dense et doit être lue dans la continuité.

    • avatar

      coeur
    • Thierry de BD fugue Annecy

      Un bon cru ! L'intrigue bien ficelée nous promène d'une époque l'autre avec érudition et subtilité, So british sans caricature !!!

    • avatar

      coeur
    • Didier de BD fugue Besançon

      Yves SENTE et André JUILLARD réalisent un album d'un excellent cru avec Le Testament de William S. Dans cette nouvelle aventure de nos deux héros, nous allons peut-être découvrir qui était réellement William Shakespeare. Un récit haletant dans lequel André JUILLARD nous régale, comme à son habitude.

    • avatar

    • Jean-Yves

      Un scénario très décevant : une histoire qui n'avance pas, mais se disperse, avec des personnages qui n'ont pas grand-chose à y faire (pourquoi faire appel à OLRIK et ses complices ?! Pourquoi pas SEPTIMUS ? et que fait Blake dans cette galère ?). Mais JUILLARD reste JUILLARD et sauve -un peu- l'album du naufrage, sans grand enthousiasme cependant, en clonant l'Epervier !

    • avatar

    • Jim Bzh

      Opus très réussi, sans essoufflement d'inspiration. Olrik fait de la figuration cette fois mais on ne s'en plaint pas. L'hypothèse développée est tout à fait intéressante, les personnages attachants, l'histoire bien menée. Et quelle documentation ! Quel sens du détail !

    • avatar

    • Laurent


    • avatar

    • GuineaPig44

      Août 1958.
      Tandis qu’à Venise un abordage accidentel vient troubler la soirée organisée par le Marquis Stefano da Spiri, à Londres une bande de voyous armés de drôles de cannes sème la terreur dans Kensington Gardens, sélectionnant leurs victimes parmi les riches habitants du quartier. Le capitaine Blake est chargé par le “Gouvernement de la ville de Londres” de mener l’enquête avec l’inspecteur-chef Kendall de Scotland Yard. Rentrant en hâte au 99 bis, Park Lane il retrouve Mortimer qui l’attend avant de rejoindre le Royal Albert Hall où se donne la première du “Marchand de Venise”, œuvre majeure de William Shakespeare.

      On avait laissé nos partenaires il y a deux ans, dans « Le Bâton de Plutarque » à la veille de la guerre, qui allait s’abattre sur le monde civilisé, relatée dans « Le Secret de l’Espadon ». Nous les retrouvons cette fois-ci 14 ans plus tard avec les mêmes Yves Sente au scénario (de qualité) et André Juillard au dessin (toujours impeccable), pour une aventure dans un monde beaucoup plus apaisé.
      S’inspirant de la passion de Jacobs pour le théâtre et l’opéra, les auteurs vont confronter nos deux héros à une énigme de taille, avec comme adversaire le temps (moins de 3 jours) et des concurrents menés par leur meilleur ennemi, Olrik, agissant du fond de sa prison.
      Sans trahir le scénario on peut dire que Shakespeare (et son œuvre) est l’objet de toutes les convoitises, et l’histoire prend des allures de chasse au trésor, au cours de laquelle on retrouve avec plaisir le sens du suspense qu’affectionnait Jacobs, dès lors qu’il se mesurait (ou non) à des savants fous ou des militaires mégalomanes. Ici pas de menace mortelle ni d’arme secrète, juste un bon récit d’aventure, alternant passé et présent, avec des personnages connus, d’autres moins, de nombreuses femmes dont Sarah Summertown (rencontrée dans « Les Sarcophages du 6e Continent ») et sa fille Élizabeth pleine d’allant, qui va donner un coup de jeune à Philip, lequel est loin de s’en plaindre. Il est vrai qu’il est beaucoup plus présent dans ce récit que son ami Francis comme Jacobs aimait à le faire parfois.
      Un scénario original, des décors et des costumes recherchés, un bon album sans gravité qui nous plonge dans une énigme née au tout début du XIXe siècle chez nos amis d’outre-Manche et qui continue à faire parler d’elle. J’ai passé un excellent moment avec des amis de longue date et que j’aime retrouver à chaque aventure.

      N.B. En début d’album, une dédicace toute spéciale des auteurs en souvenir de leur ami Ted Benoît, disparu trop jeune cet été.

série Blake et Mortimer

Détail

  • Série : BLAKE ET MORTIMER
  • Tome N° 24
  • Album : LE TESTAMENT DE WILLIAM S. + EX-LIBRIS OFFERT
  • Date de parution : 29 Novembre 2016
  • Référence : ex9782870972427
  • Editeur : Blake et mortimer
  • Poids : 461 g.
  • Langue : Français
  • Auteurs :
  • Sente Yves / Juillard André